Item 1 of 4

23 jours

9'

États-Unis, 1974

Production : Robert Breer

Sans dialogues


Robert Breer: le film défié



Résumé


Le film explore l’interprétation artistique du réalisateur d’un voyage en train devant le Mont Fuji au Japon, à l’aide de dessins au trait, de rotoscopes et de prises de vue réelles.

L'avis de Tënk


Réalisé une quinzaine d’années après A Man and His Dog Out for Air, Fuji est l’exact contrepoint des transformations graphiques de ce dernier. Le mont Fuji y tient bien sûr un rôle crucial - son profil graphique au centre de l’image, plus ou moins stabilisé, suivant la progression du film. Breer substitue à la puissance des métamorphoses et au jeu des métaphores les déclinaisons subtiles d’un schème graphique et d’une figure type.

 

Il filme depuis les fenêtres du Tokaido Express – le rapide de la plus célèbre artère ferroviaire japonaise –, sans rechercher « une mise au point raffinée » et « sans penser à la suite ». Il exploite les images au moyen de la rotoscopie, avec l’insertion de quelques plans en prises de vues réelles (des gros plans sur le visage de sa femme regardant par la fenêtre, dès les premières scènes).

 

On y décèle aussi de possibles citations d’œuvres de référence souvent convoquées par Breer, notamment Rhythmus 21 de Hans Richter et Ballet mécanique de Fernand Léger.

 

L’alternance plus ou moins régulière de plans types, l’instauration de perspectives brouillées, la dialectique très marquée entre surface et profondeur, la variation des rythmes et l’incursion de corps étrangers constituent des motifs d’« anticontinuité ».

 

Le mont Fuji, suivant ces déclinaisons plastiques et ces perturbations en tous genres, se définit alors comme un « figuré trouble » ; le spectacle à découvrir depuis la fenêtre du train devenant pour l’artiste une motivation à faire œuvre, transformant la notation cinématographique au moyen de sa caméra super 8 en une partition graphique et chromatique.

 

 

Patrick Barrès
Professeur à l'Université Toulouse Jean-Jaurès

 

Pour aller plus loin: Visionnez Le mont Fuji vu d’un train en marche de Pierre Hébert

Item 1 of 4
Item 1 of 4

Item 1 of 4