Item 1 of 4

26 jours
52 min
Québec, 2005

Production : Zelectra - Pandore Productions
Italien
Français, Anglais

Grand Prix · Festival de films de Portneuf sur l'environnement 2006

Vues d'ici



Résumé


Le jardin de Pupa est un portrait intime et touchant d’Ida Emma Lonati Frati, connue de tous sous le nom de Nonna Pupa, qui, au début des années 1980, nettoya une décharge illégale et la transforma en un magnifique jardin botanique pour sa communauté de Cernobbio, sur le lac de Côme, en Italie. Jonglant entre les soins quotidiens qu’elle portait à sa fille atteinte de la sclérose en plaques et la création de ce splendide jardin, Nonna Pupa a été une avant-gardiste dans la sensibilisation à l’environnement et au jardinage thérapeutique, sa résilience, sa créativité et son charme nous incitant tous à poursuivre son oeuvre.

L'avis de Tënk


Le jardin de Pupa est un portrait de famille tendre et chaleureux nous invitant à découvrir la vie d'Ida Emma Lonati Frati, affectueusement appelée Nonna Pupa. Tourné avec un caméscope, nous y sentons les mains attentionnées de sa petite-fille, la réalisatrice Giulia Frati, ajoutant une touche personnelle à ce documentaire intime. Pendant une cinquantaine de minutes, nous sommes accueillis comme de petits-enfants adoptifs, découvrant le monde à travers les yeux de Nonna Pupa.

Le film débute sur Nonna Pupa commençant sa journée, ouvrant les volets de sa maison et prenant son petit-déjeuner. « C’est si bon! Exquis! » s'exclame-t-elle en sirotant son café, nous dévoilant immédiatement une femme pleine d'humilité. Ce simple moment donne le ton pour ce portrait d'une vie bien vécue avec une profonde appréciation et gratitude.

On peut établir des parallèles entre ce film et No Home Movie (2015) et Dis-moi (1980) de Chantal Akerman, ou encore Mrs. Fang de Wang Bing. Les liens avec ces œuvres résonnent dans le style calme et observateur du film qui se concentre sur les moments quotidiens qui définissent la vie de Nonna Pupa. Tout au long du film, elle est interviewée par sa petite-fille et nous sommes invités dans sa maison, où elle raconte l'histoire fascinante de sa vie. L'un de ses récits les plus remarquables dévoile comment, dans les années 1980, elle transforma une décharge en un oasis pour jardiniers près du lac de Côme, en Italie. Un véritable témoignage de sa vision et de sa persévérance.

Le documentaire offre un aperçu intime de la routine quotidienne de Nonna Pupa. Nous la voyons dépoussiérer des cadres avec soin, danser joyeusement dans son jardin avec un tuyau d'arrosage et prendre soin méticuleusement de sa fille Giovanna, atteinte de sclérose en plaques. Ces moments sont décrits par un regard délicat, mettant en lumière la résilience et l'amour inébranlable de Nonna Pupa. Une scène particulièrement poignante la montre lisant son poème Oui, mais… au bord du lac de Côme. Sa parfaite sérénité, sa légèreté et sa récitation sincère offrent une expérience thérapeutique et réflexive pour les spectateurs. Les vers contemplatifs du poème encapsulent les thèmes de l'acceptation et du rêve, résonnant profondément dans le contexte de la vie de Nonna Pupa.

Le jardin de Pupa est un film bref mais profond, offrant une exploration touchante de la famille, de la mémoire et de la force tranquille d'une femme extraordinaire. À travers l'objectif de Frati, nous avons le privilège d'être témoins et d'apprécier les beaux petits moments significatifs qui composent la tapisserie de la vie d'une grande femme.

 

 

Sofia Bohdanowicz
Cinéaste


 

Présenté en collaboration avec

 

          

Item 1 of 4
Item 1 of 4
Item 1 of 4

Item 1 of 4