Item 1 of 4

16 jours

130'

France, Italie, 2018

Musique originale : Giulia Tagliavia Production : Alter Ego Production, Dugong Production, Picofilms

Arabe

Français, Anglais


L'Œil d'or 2018 - Festival de Cannes, France


Portrait



Résumé


Dans la périphérie rurale de la ville de Gaza, la famille Samouni s’apprête à célébrer un mariage. C’est la première fête depuis la dernière guerre. Amal, Fouad, leurs frères et leurs cousins ont perdu leurs parents, leurs maisons et leurs oliviers. Le quartier où ils habitent est en reconstruction. Ils replantent des arbres et labourent les champs, mais une tâche plus difficile encore incombe à ces jeunes survivants: reconstruire leur propre mémoire. Au fil de leurs souvenirs, La route des Samouni dresse un portrait de cette famille avant, pendant et après l’événement qui a changé leur vie à jamais.

L'avis de Tënk


Le 27 décembre 2008, Israël commence à bombarder la bande de Gaza. L'opération Plomb durci est déclenchée, une offensive ignoble dont Stefano Savona nous avait déjà parlé dans son documentaire éponyme en 2009. La route des Samouni est l'histoire de ce qui reste d'une guerre, l'écho de la douleur qui envahit les rues faites de décombres, de cauchemars et de fantômes.

 

Mais c'est aussi le retour du clan Samouni à la normalité de ces lieux inexorablement déchirés. Savona situe le point de départ de ce récit au niveau des enfants, victimes innocentes de toute guerre, mais aussi symboles de pureté et d'espoir dans la reconstruction d'un avenir meilleur.

 

Amal en fait partie: une enfant qui continue à se battre quotidiennement avec ses blessures, physiques et morales, et qui ne sait pas comment raconter une histoire. Ce souvenir intime et tourmenté est l'image manquante que le réalisateur prend en charge et dont il confie la représentation à l'animation poétique et dramatique de l'artiste Simone Massi.

 

 

Claudia Maci
Directrice de l’organisation
Festival dei Popoli

 

 

Item 1 of 4
Item 1 of 4

Item 1 of 4