Item 1 of 4

Disponible en location

120'

Pays-Bas, France, Belgique, Allemagne, 1991

Production : Lucid Eye Films

Français, Néerlandais, Tchèque, Allemand

Français, Anglais


Portrait



Résumé


Refusant la linéarité du récit, le cinéaste propose une véritable polyphonie des apparences, une cartographie de visages, reflet d’une Europe imaginaire et partielle, entre Londres, Marseille, Prague et les Pays-Bas.

« Tout tourne autour du visage et du voir, l’impossibilité de se voir soi-même, la peur et le désir de voir l’autre. Et, dans cette thématique du voir, la lutte confuse pour l’identité, la lutte féroce pour le territoire, les grands mouvements de l’amour et de la mort. » - Johan van der Keuken

L'avis de Tënk


Des visages à photographier. Des tableaux de grands maîtres aux enchères. Encore des visages à filmer et des voix qui se racontent. Les uns comme les autres, visages ou tableaux ont une valeur inestimable et pourtant, on tente d'y associer un prix ou un sens. Avec Face Value, Johan van der Keuken propose une exploration fascinante de l'image, du sens et de la valeur qu'on y accorde. À travers un regard toujours singulier, le réalisateur examine notre condition humaine. Tout passe par l'œil sensible de sa caméra qui nous permet d’accéder à l'inaccessible. Le cinéaste offre une fluidité dans la forme et c’est par nos propres pensées, notre histoire personnelle ou commune qu’on se construit un monde le temps d’un film.  

 

 

Miryam Charles
Cinéaste

 

 

Item 1 of 4
Item 1 of 4

Item 1 of 4