Item 1 of 4

Disponible en location

84'

Québec, 1993

Production : Productions Multi-Monde

Mandarin, Anglais

Français, Anglais


Luttes



Résumé


William Ging Wee Dere, un Montréalais d’origine chinoise, remonte le cours de l’histoire de sa famille et de ses compatriotes au Canada. Taxe d’entrée imposée aux Chinois, loi freinant l’immigration, séparation… Il lève le voile sur les années perdues. À partir de l’histoire de famille du co-réalisateur, La montagne d’or révèle un côté obscur de l’histoire du Canada et de son traitement des travailleurs migrants chinois. Au tournant du 20e siècle, des milliers de travailleurs chinois sont accueillis au Canada pour construire le chemin de fer qui unira le pays. Ils rencontrent une discrimination systémique : la Taxe d’entrée des Chinois et la Loi d’exclusion des Chinois empêchent les travailleurs de faire venir leurs familles pendant des décennies. Ce n’est pas avant les années 60 que les derniers vestiges de ces lois seront abrogés. Le documentaire illustre la campagne politique de pression et de sensibilisation menée par la communauté chinoise pendant des années.

L'avis de Tënk


Après une décennie de campagne de sensibilisation pour obtenir réparation auprès d’un gouvernement intransigeant, nous voulions toucher un public canadien plus large. Nous avons réalisé un documentaire qui raconte les histoires des survivant.e.s de la taxe d’entrée et de la loi d’exclusion des Chinois. Nous avons réussi à rassembler une douzaine de membres de la communauté pour travailler sur le documentaire. Ils et elles ont vite cru au film et ont commencé à s’approprier le projet, en consacrant bénévolement leur temps et leur énergie aux recherches, aux entrevues, à la traduction et à la transcription à destination des payeur.euse.s de la taxe d’entrée et des veuves qui vivaient dans le Chinatown.
Lorsque nous avons entrepris de réaliser La montagne d’or en 1989 pour éduquer le public, nous n’avions pas prévu cette retombée surprenante et réconfortante : le fait que le film inspirerait et attirerait des dirigeant.e.s et des militant.e.s communautaires dans une campagne qui avait déjà dix ans lorsque le film est sorti. Parmi ces militant.e.s se trouvaient Kenda Gee d’Edmonton ainsi que May Chiu de Montréal, qui a entendu parler pour la première fois de la taxe d’entrée et de la loi d’exclusion des Chinois lorsqu’elle a vu La montagne d’or au festival du film One World à Ottawa en 1994.

William Ging Wee Dere
Activiste

Item 1 of 4
Item 1 of 4

Item 1 of 4