Item 1 of 4

56 jours
36 min
Allemagne, France, Autriche, 1995

Production : Harun Farocki Filmproduktion

Programmé par Federico Rossin

Français, Allemand, Anglais
Français, Anglais

Les films de Harun Farocki



Résumé


Les travailleurs quittent l’usine Lumière. Le premier film de l’histoire cadre à l’image l’industrie elle-même et nous dit dans son modeste langage : « Regardez, nous pouvons enregistrer notre image en mouvement. » Ce premier document nous donne une ébauche de ce qui, dès lors, sera rendu possible grâce au cinéma. Racontant cela, La sortie des usines montre des séquences similaires tournées en cent années de cinéma.

L'avis de Tënk


Harun Farocki analyse la représentation cinématographique de la classe ouvrière. La caméra reste au seuil de l'usine et la narration commence toujours avant ou après le travail. Luttes, grèves et masses ouvrières sont toujours filmées aux portes des usines (ou aux grilles des prisons). Farocki traite les archives - films de fiction et documentaires - comme des choses concrètes et, avec la finesse de son commentaire et le scalpel de son dé-montage, il arrive à rendre lisible leur idéologie sous-jacente. Voir et revoir les images, comparer et dissocier les motifs, devient alors des opérations pour démasquer le système de signes qui à toujours glissé sur la surveillance, la violence et l'aliénation. L'invisible d'un siècle du cinéma est finalement révélé.
 

Federico Rossin
Historien du cinéma et programmateur indépendant

 

 

Item 1 of 4
Item 1 of 4

Item 1 of 4