Item 1 of 4

Archive
14 min
Québec, 1958

Production : ONF / NFB

Programmé par Marc St-Pierre

Sans dialogues

Histoire



Résumé


Docufiction racontant l’histoire charmante d’un gamin vivant dans le centre-sud de Montréal, qui profite d’un jour de congé pour prendre la poudre d’escampette. Il découvrira le bord de l’eau, l’horizon élargi du grand fleuve Saint-Laurent et l’activité fourmillante du port. Le film nous montre un aspect souvent oublié de la ville de Montréal, telle qu’elle était en 1958.

L'avis de Tënk


Scénariste, metteur en scène de théâtre et réalisateur de télévision, Louis-Georges Carrier s’est surtout illustré à la télévision de Radio-Canada en y réalisant des téléromans et des téléthéâtres. Mais c’est à l’ONF qu’il tourne son premier film. Au bout de ma rue est un docufiction charmant qui nous emmène, à travers le regard d’un jeune garçon, sur les berges du Saint-Laurent à Montréal, à la fin des années 1950. Destiné aux salles de cinéma à une époque où des courts métrages étaient présentés avant le programme principal, le film étonne par la beauté de ses images signées Michel Brault, et la poésie de son récit sans paroles et tout en musique.


Marc St-Pierre
Conservateur de collection, Office national du film du Canada

Item 1 of 4
Item 1 of 4

Item 1 of 4