Item 1 of 4

Archive

47'

France, 1987

Production : La Fémis et le Ministère de la Culture

Programmé par Arnaud Lambert

Français


Grand entretien



Résumé


En mars 1987, à l’invitation de Jean Narboni, Gilles Deleuze tient une conférence à l’école de la Fémis. Il parle d’idées en cinéma, d’acte de création, de l’art comme forme de résistance. Arnaud des Pallières tient l’une des caméras. À l’écran, un corps, des gestes, des paroles. Dans l’air, l’énergie libératrice de la création.

L'avis de Tënk


Ces 45 minutes sont pour Gilles Deleuze l’occasion de faire certaines précisions importantes : rappeler ce qu’est « une idée » et comment les idées enjambent les disciplines ; « c’est au nom de ma création que j’ai quelque chose à dire à quelqu’un ». Bien dire que l’idée n’a rien à voir avec la communication ou l’information, que celles-ci ne sont que des mots d’ordre ; « ce que nous sommes censés croire ou faire semblant de croire » au service de la société de contrôle (ce que l'on constate chaque jour davantage). Que l’acte créateur – qui est essentiellement acte de résistance – est précisément ce qui s’oppose à la communication. Mais au-delà de ces pensées toujours actuelles, cette captation est l’occasion de voir le pédagogue Deleuze dans ses œuvres : l’art de jouer du regard, de placer la voix, son sens de la dramaturgie et de la formule tranchante : tout un cinéma.

 

 

Arnaud Lambert
Cinéaste

 

 

Item 1 of 4
Item 1 of 4

Item 1 of 4