Item 1 of 4

Archive

13'

Canada, 1974

Production : Lisa Steele

Programmé par Naomie Décarie-Daigneault

Anglais

Français


Filmer au « je »



Résumé


« À l’occasion de mon 27e anniversaire, j’ai décidé de faire une vidéo qui témoigne de mon passage dans le temps. J’ai toujours été maladroite; trébuchant, butant, tombant avec une régularité alarmante. Cette bande vidéo accepte l’étendue des conséquences. » Lisa Steele ORIGINAL : “On the occasion of my 27th birthday I decided to do a tape that chronicled my passage through time. I have always been clumsy, tripping, dropping, falling with alarming regularity. This tape accepts the extent of the consequences.” L.S.

L'avis de Tënk


Lisa Steele signe ici une œuvre résolument féministe. En se mettant à nu, comme dans un rituel purificatoire, elle offre son corps à une caméra fixe, non pas pour être désirée et regardée, mais bien pour se réapproprier son récit. Une à une, elle dépouille les signes du temps passé, des blessures et des petits deuils. Elle souligne et caresse les cicatrices, comme autant de traces accumulées par le corps, témoignages d’une existence vécue - sujet et non pas objet. Lisa Steele réalise un acte de bravoure en extirpant la confession privée de la sphère domestique. Le médium est détourné : il ne sert plus à magnifier, à mentir, à manipuler. Sans montage, en une seule prise fixe, elle rejette les mécanismes de mise en scène et offre, en même temps qu’une totale vulnérabilité, un geste de pouvoir libérateur et cathartique.

Naomie Décarie-Daigneault
Directrice artistique de Tënk

Item 1 of 4
Item 1 of 4

Item 1 of 4