Item 1 of 4

Archive
34 min
États-Unis, 2002

Production : Pythagoras Film

Programmé par Benjamin R. Taylor

Anglais

Expérimental



Résumé


Un regard cru sur la façon dont la vie privée, la sécurité, le confort et la surveillance conditionnent notre environnement. Tourné entièrement de nuit, le film confronte la nature hermétique de la classe moyenne, disséquant la peur derrière le design contemporain des banlieues. En examinant des paysages évacués, le film révèle un vide particulier du 21e siècle ; un vide issu de notre foi collective dans la sécurité et la technologie. Il s’agit d’un nouveau genre de film d’horreur, qui tente d’appréhender la banlieue comme un état d’esprit.

L'avis de Tënk


In Order Not To Be Here de Deborah Stratman explore ce qui se cache sous notre monde quotidien. En démontrant comment notre environnement est façonné par notre besoin de confort et de sécurité, notre obsession pour la surveillance et la vie privée, la cinéaste dévoile l’angoisse sous-jacente et les dispositifs de contrôle à l’œuvre. Dans un processus alchimique, par le biais de sa caméra-machine, elle met à nu des systèmes que nous pensions connaître et génère des façons de voir ludiques et poétiques, mais également profondément dérangeantes. In Order Not To Be Here utilise le pouvoir des images en cherchant à comprendre comment ces dernières se jouent dans nos propres vies. Comme beaucoup d’œuvres de Stratman, ce film prend la réalité par surprise, en en révélant des aspects inconnus.

Benjamin R. Taylor
Réalisateur et programmateur, VISIONS
Membre fondateur de La lumière collective

Item 1 of 4
Item 1 of 4

Item 1 of 4