Item 1 of 4

12 jours
73 min
France, 2011

Production : EPILEPTIC FILM

Programmé par Terence Chotard

Japonais, Français
Français

Essai



Résumé


Philippe Grandrieux rend hommage à Masao Adachi, un cinéaste japonais au passé mouvementé et maintenant reclus dans son pays natal. Va-et-vient entre politique et cinéma, entre trotskisme et surréalisme, entre la Palestine, le Liban et le Japon, entre avant-hier et aujourd’hui, entre beauté et résolution, entre l’art de manger et celui d’être père, c’est la vie hasardeuse et décidée de Masao Adachi.

L'avis de Tënk


Du genre fécond du portrait d’artiste, le cinéaste Philippe Grandrieux tisse un réseau immersif de perceptions et de sensations imbriqué au cœur de l’autopsie d’une période décisive du cinéma japonais.

Sous le regard viscéral de Grandrieux, l’odyssée tumultueuse de Masao Adachi, des bancs de l’université aux territoires d’insurrections, renaît d’abord par la voix grave, flottante et hors du monde du scénariste et cinéaste japonais. Chaque fragment de sa vie transmet l’indicible substance de la rébellion, de la sédition comme interprétation du réel et de l’art.

Entre les deux artistes, le dialogue intime et libre se noue d’abord autour d’une tension subtile entre le son et l'image, le montage et la durée. Absorbant la pensée du cinéaste révolutionnaire comme prolongement de ses propres interrogations, Grandrieux érige alors peu à peu un rapport commun au cinéma comme exercice d’émancipation et instrument de lutte poétique et politique.

 

 

 

Terence Chotard
Cinéaste

 

 

Item 1 of 4
Item 1 of 4

Item 1 of 4