Item 1 of 4

Disponible en location

68'

France, 2019

Production : Baldanders Films, La Société des Apaches

Programmé par Brieuc Mével

Japonais

Français


Essai



Résumé


En mars 2011, un tsunami sans précédent frappe le Japon : 20 000 morts et une terre dévastée. Des profondeurs de la mer, les disparus reviennent hanter les vivants. Alors que se dresse un mur titanesque, un brise-lames contre la grande vague, des histoires de fantômes et de revenants se propagent le long de la côte japonaise. Le paysage de la reconstruction devient ce monde intermédiaire où le visible et l’invisible se confondent.

L'avis de Tënk


Après “La plaie” (“A Praga”), Jérémy Perrin et Hélène Robert co-signent avec “Brise-lames” leur deuxième long métrage documentaire. C’est à nouveau les relations des hommes avec leur milieu qui est au cœur du film. Après le tsunami de 2011 au Tohoku, région côtière du Nord-Est du Japon, les autorités ont décidé d’ériger d’immenses digues destinées à protéger les régions habitées de nouvelles vagues. Ce faisant, elles séparent les habitants de leur milieu ambiant et empêchent, visiblement, la bonne circulation des âmes errantes. Les «brise-l’âme» apparaissent alors pour ce qu’ils sont : la poursuite de la volonté des hommes à s’extraire de leur milieu.


Brieuc Mével
Coordinateur réseau d’éducation populaire
à l’environnement et au développement durable

Item 1 of 4
Item 1 of 4

Item 1 of 4