Item 1 of 4

Archive

87'

Québec, 2012

Production : Urucu Media, Parabola Films

Français, Anglais

Anglais, Français


Meilleur film documentaire 2014 - Festival de films Indie Karoo, Afrique du Sud


Environnement



Résumé


Une journée dans le quartier de Jeppestown, à Johannesburg. Cinq personnes incarnant diverses facettes de la communauté nous emmènent à la rencontre de leur quartier haut en couleur. On y rencontre Vusi, qui trie les déchets, mais aussi Ravi, le boutiquier d’origine indienne, et JJ, l’entrepreneur européen aux projets ambitieux. Tous se heurtent quotidiennement à la pauvreté, au racisme, à la xénophobie et à la gentrification mais aucun d’eux ne se résume à cela. Courageux et débordants d’optimisme, ils découvrent comment exister avec ou sans les autres. À travers eux, les réalisatrices brossent le portrait d’une métropole africaine en pleine mutation.

L'avis de Tënk


Peu de temps après avoir participé à l’œuvre collective À St-Henri le 26 août, Shannon Walsh, cette fois accompagnée de la réalisatrice Arya Lalloo et d’une équipe de cinéastes sud africain.e.s, tourne de nouveau la vie quotidienne dans un quartier, l’espace d’une journée. Entrecroisant les actions et les réflexions de cinq individus liés au quartier Jeppestown, à Johannesburg, captées par une technique précise et complice, ce film dévoile graduellement les contrastes d’un quartier qui semble sur le point de subir une transformation majeure, notamment via une spéculation immobilière gentrificatrice au relent de colonialisme. En revoyant ce film une dizaine d’années plus tard, il m’apparaît difficile de ne pas me demander à quoi ressemble aujourd’hui le quotidien de ces gens, et s’il est encore lié à ce quartier. En figeant ainsi dans le temps ces modes de vie, Jeppe on a Friday devient un acte de mémoire important.

 

 

Hubert Sabino-Brunette
Enseignant, programmateur

 

 

Item 1 of 4
Item 1 of 4

Item 1 of 4