Item 1 of 4

21 jours
69 min
France, 2021

Production : Amigos Icecream Productions, CNRS

Programmé par Sylvie Lapointe

Français
Anglais

Environnement



Résumé


À partir d’où repenser notre monde pour le transformer? Philippe Descola a consacré sa vie d’anthropologue à étudier comment les humains composaient leurs mondes; parti d’Amazonie, il a tourné son champ de recherche vers l’Europe, afin de comprendre comment nous, les modernes, avions pu rendre la terre de moins en moins habitable. Le film l’emmène incarner ses idées, en dialogue avec les non-humains tout autour de nous, au cœur d’une expérience sociétale unique au monde, à Notre-Dame-des-Landes, en France. Là, sur et avec la terre sauvée du béton, en lieu et place d’un aéroport pharaonique, se déploie une nouvelle composition du monde.

L'avis de Tënk


Si certains documentaires peuvent transformer nos manières de voir le(s) monde(s), le film Composer les mondes emboite manifestement le pas du fait des concepts, des conceptions et des expériences « sensibles » qui y sont re-présentés.

Comme anthropologue, Philippe Descola incarne à bien des égards un renouveau de la pensée anthropologique par une invitation à re-considérer l’écologie de nos relations. Il s’est prêté au jeu de ce tournage livrant des morceaux de sa pensée à Eliza Levy qui l’a mise en résonance avec une expérience contemporaine occidentale : celle de la ZAD (Zone à Défendre) de Notre-Dame-des-Landes en France. Cette communauté construit d’une manière très singulière, un projet de vie communal écologisant ses pratiques agricoles et ses rapports au vivant.

C’est donc à partir des prises de conscience des éléments qui structurent nos insensibilités et discontinuités que nous pouvons nous affranchir de celles-ci. Descola dénomme « le naturalisme », cette matrice culturelle moderne devenue un opérateur politique puissant de destruction. 

Composer les mondes entremêle les concepts et les expériences et nous ouvre une voie constructive, optimiste et pacifique de réflexivités humaines afin de provoquer de nouvelles alternatives de concevoir les mondes.

Le documentaire d’auteur est une zone à défendre!


Sylvie Lapointe
Cinéaste

 

Présenté en collaboration avec

  

 

 

Item 1 of 4
Item 1 of 4

Item 1 of 4