Item 1 of 4

Archive

89 min

États-Unis, 1977

Production : Babette Mangolte

À la demande de la cinéaste, le film ne comporte pas de sous-titres.

Anglais, Français


Arts



Résumé


Le film est une exploration de l’acte de prise de vue photographique et joue avec les idées de contraste et de dichotomie. La première partie, filmée dans l’atelier de l’artiste, montre une séance de photos avec, au premier plan, un modèle recevant des ordres : « Regardez-moi. Regarde l’appareil photo ». Les instructions du photographe finissent par impliquer le spectateur. Dans la seconde partie, la caméra descend dans les rues de New York, près de l’atelier de l’artiste à Tribeca. Mangolte présente une deuxième dichotomie entre intérieur et extérieur, silence et son, portrait et paysage. La troisième section revient à l’intérieur, dans l’atelier de l’artiste. De nombreuses photographies des rues que nous venons de voir sont affichées au mur, et l’artiste les sélectionne. Il s’agit d’un va-et-vient entre observation et sentiment, d’un autoportrait de la photographe-cinéaste dans les années 1970.

L'avis de Tënk


Nous passons des quatre murs d’un studio aux rues animées du centre de Manhattan des années 70, nous sommes en plein shooting, observant les regards de nos modèles, épiant leurs expressions, nous sommes les yeux de Babette Mangolte. « Mon regard est son regard ». Le temps du film, nous pouvons entrevoir le quotidien de l’artiste, nous invitant à nous questionner sur nos manières de voir, tout en explorant les relations de pouvoir qui peuvent advenir dans la fabrication d’une image. Il s’agit d’un instantané de l’univers créatif de New York de cette époque qui réfléchit à sa propre création.

 

Line Peyron
Responsable de diffusion de Tënk France

 

 

 

 

 

Item 1 of 4
Item 1 of 4

Item 1 of 4