Item 1 of 4

Disponible en location
94 min
France, 2019

Production : Les Films en vrac, La Belle Kinoise productions

Programmé par Jennifer Alleyn

Français, Lingala
Français, Anglais

Arts



Résumé


À Kinshasa, au milieu de l’indescriptible chaos social et politique, une scène contemporaine bouillonnante crée à partir de rien, crie sa colère et rêve de reconnaissance. Malgré le harcèlement des autorités et les difficultés personnelles des artistes, le mouvement envahit la rue et plus rien ne l’arrêtera!

L'avis de Tënk


Vivre à Kinshasa, c’est déjà une performance. Ici, l’art est partout. Offert à toute personne qui a des yeux pour voir.

Le verbe africain, imagé, puissant, précis, accompagne ce voyage dans les rues chaotiques de la ville-poussière. L’art est politique, mais la voix est posée. La colère canalisée, structurée par l’imaginaire sans limite des performeurs omniprésents. Crânes de singes, machettes, cartouches ou capsules de bouteilles, tout est matière. Les artistes récupèrent la moindre éclisse de plastique. Fondue elle devient colle et scelle un faux rubis sur une sculpture de ferraille. L’art triomphe. Kinshasa est une exposition géante, sans murs, ni curateurs. L’art, un refuge où chacun retrouve un accès à la parole, à l’expression d’une colère légitime. « Et la génération qui arrive est plus radicale, elle n’a connu que le chaos, elle pratique un art de la fièvre » dit Béni. Kongo Astronaute, lui, pratique la débrouille totale, sans eau ni électricité. L’un, orphelin depuis l’âge de 6 ans, l’autre chassé de sa famille parce qu’enfant-sorcier, ils se réunissent aux Beaux-arts. La caméra se faufile derrière Strombo, un danseur cornu, entre les foules, et s'insinue parmi les nombreux gamins curieux. Qui sont les vrais sorciers? Le politique. Et les artistes instruisent, choquent, bousculent. Vigiles, ils expliquent aux gens leurs droits. « T’as pas d’argent. Mais t’as des envies illimitées. Alors tu crées avec ton corps et tout ce que tu trouves. C’est ça, le système K ». La résistance.

Parce que le diable gère ce pays. La jeunesse ne peut pas avancer. Il faut casser le système. Et au Congo, la révolte passe par l’art vivant, engagé. Caméra au poing, Renaud Barret joint, solidaire, sa voix à la chorale. Dans le plus grand respect. Nul repos.

 

Jennifer Alleyn
Cinéaste

 

 

Item 1 of 4
Item 1 of 4

Item 1 of 4