Item 1 of 4

27 jours
61 min
Pologne, 2018

Production : Wajda Studio, Maziowiecki Fundusz Filmowy, MX35
Polonais
Français, Anglais

Meilleur moyen métrage - Hot Docs 2019

Arts



Résumé


L’immense usine polonaise de tracteurs Ursus a été démantelée lors de la chute de l’Union soviétique. Avec la complicité active des hommes et des femmes qui y ont travaillé, Jaśmina Wójcik monte le projet un peu fou d’une mise en scène qui emprunte à la comédie musicale, au cinéma russe, à l’opéra.

L'avis de Tënk


Symphony of the Ursus Factory est une véritable ode à la classe ouvrière, pleine d'esprit et célébrant les éléments les plus humains de l'industrie. La réalisatrice Jaśmina Wójcik a rassemblé des ouvrier·ière·s, des mécanicien·ne·s, des ingénieur·e·s et des administrateur·trice·s de l'usine Ursus – aujourd'hui disparue – qui produisait des machines agricoles avant l'effondrement du communisme. Wójcik dirige cet ensemble d’artistes de la classe ouvrière dans une performance documentaire qui les voit revenir sur les lieux de leur ancien travail et ressusciter les routines de leur labeur quotidien, mais sans les machines. Les mouvements sont grandioses, alors que les travailleur·euse·s miment les processus de leurs anciens emplois tout en créant les sons de la routine quotidienne.

La caméra glisse autour des ouvrier·ière·s pour trouver la poésie dans les mouvements lyriques tirés à leur travail. Le film est une symphonie de bruits, de clics et de cliquetis créés par ces gens. Dépourvu de toute machine fonctionnelle, à l'exception d'un merveilleux ballet de tracteurs, Symphony of the Ursus Factory fait un pied-de-nez à l'industrialisation, alors que les êtres humains survivent aux machines. Les documentaires comme celui-ci sont rares, mais comme les plus grandes comédies musicales, ils sont un délice qui stimule l'esprit, le cœur et les sens.

 

Pat Mullen
Éditeur, POV Magazine

Item 1 of 4
Item 1 of 4

Item 1 of 4