Item 1 of 4

39 jours
26 min
Québec, 2019

Musique originale : Ida Toninato Production : Frédéric Dallaire
Français
Anglais

Arts



Résumé


Accompagnée de plusieurs preneurs de son, la musicienne Ida Toninato joue du saxophone baryton dans des espaces réverbérants. Les membres de ce groupe musical et cinématographique se promènent dans le son, dans l’espace, dans le temps. Ce film avec peu d’images et beaucoup de sons partage ces écoutes concrètes et fantasmées, de la cale d’un bateau à la cathédrale, en passant par un immense édifice en béton. L’utilisation d’un dispositif d’écoute de qualité (casque ou haut-parleurs) est recommandée pour apprécier l’univers de ce film sonore.

L'avis de Tënk


Fermer les yeux pour mieux entendre et se plonger dans la nuit intérieure, car dans l'espace de la nuit intérieure, c'est avec le son qu'il fait jour.

Longeant les parois morcelées d'une cage d'escalier, le béton poreux d'un bâtiment désaffecté ou encore l'acier gelé d'une cale de bateau, le film oral de Dallaire et Toninato nous met face à l'évidence que si l'espace a une forme, celle-ci est avant tout sonore et que c'est dans le mouvement que ses contours se révèlent. Cette proposition originale constitue une des forces de l’œuvre, puisque c’est dans l’économie d’images que le périmètre devient paradoxalement plus visible. Ainsi, la hauteur et le volume apparaissent ici comme des qualificatifs de deux dimensions adjacentes (l'espace et le son) avec le timbre comme point de rencontre, celui du partage.

Construit et monté à l'image des lieux concaves et convexes qui s'emboîtent, s'ouvrent, se referment, s'entremêlent, puis s'élargissent, Le rêve d'Ida est un rêve éveillé qui nous rappelle qu’au-delà de l’imaginaire, nous sommes vibration.

 

Matthew Wolkow
Cinéaste et curieux de métier

Item 1 of 4

Item 1 of 4