Item 1 of 4

Archive

88'

France, 1973

Production : Neyrac films

Programmé par Benoît Hické

Anglais

Français


Arts



Résumé


Une simple histoire d’amour et de misère d’un jeune couple du ghetto de Harlem se juxtapose aux rencontres avec douze grands chanteurs de blues (B.B. King, Mance Lipscomb, Robert Pete Williams, Roosevelt Sykes…) filmés dans leur milieu social. Tous se racontent par la musique, et c’est l’enfer quotidien de la condition noire qui est exprimé dans ce documentaire.

L'avis de Tënk


La force du film de Robert Manthoulis est de jouer avec les codes du documentaire autant qu’avec ceux du blues. Son film pourrait se résumer à une suite de rencontres avec les maîtres du genre, filmés au plus près dans leur maturité, celle des années 70 durant lesquelles ils connurent – enfin ! – une véritable gloire. Mais non. Manthoulis préfère utiliser les moyens de la fiction (le « véhicule » narratif est incarné par une jeune frappe de Harlem, Freddy, en proie aux affres du couple et de la galère). Ce frottement entre deux registres nous plonge dans l’esprit même du blues. Une musique qui s’éprouve, se ressent autant qu’elle se vit. B.B. King ou Roosevelt Sykes ne disent pas autre chose, eux qui s’époumonent ici à la pensée de leur amour perdu, là de leur vie volée par à peu près tout. Ce film, comme les meilleurs, est autant à regarder qu’à écouter. Il vous fera peut-être sourire, vibrer, vous vous demanderez peut-être quel chemin il vous fait emprunter. Faites-lui confiance : ce chemin est le blues.

Benoît Hické
Programmateur et enseignant

Item 1 of 4
Item 1 of 4

Item 1 of 4