Item 1 of 4

48 jours
81 min
Québec, 1985

Production : ACPAV, Marc Daigle
Français, Italien
Français, Anglais

Prix du meilleur long métrage québécois remis par l'AQCC · 1985

Archives



Résumé


Évitant le piège de la nostalgie et utilisant à la fois documents d’archives, fictions, témoignages et extraits d’une création théâtrale, Paul Tana brosse un portrait attachant et nuancé de la communauté italienne de Montréal. Depuis les premières vagues d’immigration au début du siècle jusqu’au concert du jeune rocker Aldo Nova, le film relève, quelques fois avec humour, les contradictions des Italien·ne·s d’ici, profondément partagé·e·s entre l’attachement à leur patrie d’origine et le besoin d’être accepté·e·s à part entière par la société québécoise.

L'avis de Tënk


Caffè Italia, Montréal de Paul Tana marque un jalon important dans l’histoire du cinéma québécois de par son traitement original, inventif et sensible de l’expérience migratoire italienne à Montréal au siècle dernier. Un regard de l’intérieur sur une communauté ayant eu une influence capitale dans le développement économique, sociétal et culturel de la métropole. Plus de quarante ans après le tournage, le film résonne toujours aussi fortement et trouve écho dans les réflexions découlant de tout processus d’immigration et d’accueil des nouveaux arrivant·e·s, allant des enjeux d’intégration, de ghettoïsation et de langues aux questions identitaires intergénérationnelles.

L’ancrage du film dans un petit café du boulevard Saint-Laurent, au cœur de la Petite-Italie, témoigne de ce microcosme vibrant ayant pris racine à 6 000 km d’il bel paese. À la fois hommage, leçon d’histoire et biographie collective, Caffè Italia, Montréal évite le piège d’un didactisme stérile en privilégiant l’histoire orale et l’hybridité de la forme. Mêlant habilement témoignages vivants, documents d’archives, reconstitutions et captations théâtrales, le film regorge de créativité et de sincérité offrant une représentation riche et nuancée de la communauté italienne basée à Montréal.


 

Jason Burnham
Responsable éditorial de Tënk
 

 

Présenté en collaboration avec

 

          

Item 1 of 4
Item 1 of 4

Item 1 of 4