Item 1 of 4

35 jours
14 min
France, 2020

Production : Le Fresnoy

Programmé par Jason Burnham

Bambara, Yoruba, Fon
Français, Anglais

Animation



Résumé


$75 000 accentue l’aspect biologique de l’albinisme qui est une anomalie génétique et héréditaire qui affecte non seulement la pigmentation, mais aussi – et surtout – les conditions physiques et morales de ces personnes qui sont fréquemment victimes de discrimination, de mutilations et de crimes rituels en Afrique.

L'avis de Tënk


Un soir tranquille, dans les environs de 20h. La stridulation des grillons. L'aboiement des chiens en échos qui rebondissent sur les maisons de pierres. Une mère mettant tranquillement sa fille au lit, fille qui ne sait pas que, quelques instants plus tard, elle sera privée de père à tout jamais. Des bandits entrent en fracassant la porte; machette à la main, ils cherchent «l’argent», malheureux surnom donné aux gens atteints d’albinisme. Ils croient que les membres et organes des gens albinos apportent richesse et prospérité; je vous épargne le reste.

« Dans certains pays africains, un squelette complet d’albinos se monnaie jusqu’à 75 000 dollars». Avec $75 000, le réalisateur Moïse Togo explore la terreur dont sont victimes beaucoup d’albinos en Afrique, condition qui va bien au-delà du simple colorisme insidieux pour plutôt laisser place à une extrême violence, souvent en plein jour et sous les yeux de multiples spectateurs. Plutôt que de démontrer clairement cette violence, le réalisateur prend pari de l’évoquer à l’aide de témoignages de personnes pour qui de tels évènements se sont déroulés sous les yeux. Le résultat impressionniste n’en est pas moins percutant; aidé d'une excellente trame sonore envoûtante ainsi que d’images numériques en surimpression amenant une certaine qualité onirique aux récits, il nous est donné l’occasion de nous faire une mince idée du supplice non seulement vécu par les victimes, mais aussi par leur entourage pillé d’êtres chers qui, d’une minute à l’autre, ne sont laissés qu’avec une douleur fantôme.


 

Jean-François Vaudrin
Responsable des acquisitions chez Tënk
et critique de cinéma

 


 

Présenté en collaboration avec 

Item 1 of 4
Item 1 of 4

Item 1 of 4