Ce contenu n'est pas disponible dans votre pays
Encore 7 jours
Bande annonce
Encore 7 jours

P.S. Jérusalem

Cinéaste : Danae Elon Québec, 2015 PRODUCTION : Entre deux mondes
88'
Anglais, Français, Hébreu Anglais, Français

À propos de ce film

Résumé

Malgré les avertissements de son père, un grand journaliste israélien opposé aux politiques de son pays et parti vivre en Toscane, Danae Elon décide de quitter Brooklyn avec son mari photographe et leurs deux jeunes garçons pour retourner vivre dans sa ville natale de Jérusalem. Pendant trois ans, elle va filmer les défis quotidiens de sa famille. De l’apprentissage d’une nouvelle culture par ses enfants aux profondes difficultés d’intégration de son mari, en passant par la prise de conscience inévitable des tensions insurmontables au sein de la région, ce retour aux sources va devenir une véritable quête d’identité. Avec une grande sincérité, la cinéaste nous propose une chronique autobiographique, familiale et politique aussi juste qu’inoubliable.


En complément

La réalisatrice Danae Elon nous partage « 3 histoires vraies » lors de la présentation de son film au Ciné-club Les Dames des Vues de Réalisatrices Équitables.

L'avis de Tënk

« Je suis devenue cinéaste parce que je me sens toujours mieux quand je filme. Ça m’apporte un sentiment de sécurité de filmer une injustice. Comme si l’acte de filmer rendait légitime le fait d’y participer. »

À l’origine du film, une promesse fût brisée lorsque Danae Elon, à l’encontre des dernières volontés de son père qui avait quitté Israël dégoûté par le sort fait aux Palestiniens, retourne s’installer à Jérusalem avec sa famille au moment de donner naissance à son troisième fils. Celui-ci portera d’ailleurs le même nom que son grand-père, l’intellectuel juif Amos Elon. « Notre relation était politique » dit la cinéaste à propos de ses rapports avec cette imposante figure de la gauche israélienne - une phrase éclairant aussi le rapport de la cinéaste avec ses trois fils et son mari Philippe. Dès lors, dans une quête à la confluence de l’intime et du politique, Elon filmera trois années durant - et jusqu’au bord de l’éclatement - la vie de sa famille, son passé et ses espoirs, ses déchirements et ses contradictions qui se révèlent être aussi ceux de ce pays lui aussi né d’une promesse brisée - « Plus jamais ça! »

Frédérick Pelletier
Cinéaste, programmateur

Cinéaste

Danae Elon

Danae Elon réalise et produit des documentaires. Depuis son passage l’Université de New York avec mention honorable en direction photo en 1995, Danae a reçu de nombreux prix, dont une bourse Guggenheim en 2009. Ses films Never Again Forever (1995), Cut (2000), Another Road Home (2003), Partly Private (2007), P.S. Jerusalem (2016), The Patriarch’s Room (2017) ont été présentés dans des festivals de films prestigieux dont le TIFF, IDFA, Berlinale, Hot Docs, RIDM, et ont remporté de nombreux prix. Son dernier documentaire, A Sister's Song (2018) vient entre autres de remporter le prix de la meilleure direction photo aux Prix Iris au Gala Québec Cinéma, le prix AIDC pour l’innovation en cinéma documentaire et le prix du meilleur documentaire au Festival international du film documentaire de Moscou DOKer. Danae a enseigné le cinéma documentaire en Israël et aux États-Unis. Depuis 2013, elle habite à Montréal.