Ce contenu n'est pas disponible dans votre pays
Encore 28 jours
Bande annonce
Encore 28 jours

Fennario - Persiste et signe

Cinéaste : Martin Duckworth Québec, 2014 PRODUCTION : Adobe productions international
66'
Anglais Français

À propos de ce film

Résumé

Fable qui nous fait voyager dans l’esprit de l’un des plus grands dramaturges canadiens et dans l’âme d’un homme qui n’a jamais cessé de se battre pour les causes auxquelles il croit. David Fennario est né à Verdun et y réside toujours. Aujourd’hui âgé de 65 ans, il est désormais confiné à son fauteuil roulant, victime d’un syndrome de paralysie méconnu qui a été diagnostiqué pour la première fois en 2002. Orateur sans égal, il fait preuve de militantisme et de talent pour la satire politique, qu’il met au service de la création de ce qui pourrait s’avérer l’une de ses dernières oeuvres.

L'avis de Tënk

Dans une simplicité pourtant complexe, ce documentaire ouvre le rideau sur le processus créatif de cet homme de théâtre, alors dans l’élaboration de sa pièce anti-guerre Motherhouse. De l’idée initiale au soir de la première, Martin Duckworth capte la pensée politique et sociale de David Fennario, révélant ainsi l’ancrage idéologique de l’ensemble de son œuvre, et de sa vie. Mémoire vivante de Verdun, il raconte (et incarne) l’histoire populaire du quartier, celle vécue par une majorité exploitée par une impitoyable élite, que ce soit à la guerre ou à l’usine.

Ponctué d’archives bien choisies, ce film captivant est aussi le témoignage d’une éloquente rencontre entre Duckworth et Fennario, deux créateurs qui conçoivent leurs œuvres comme des gestes politiques.

Hubert Sabino-Brunette
Enseignant et programmateur

Cinéaste

Martin Duckworth

Martin Duckworth est un cinéaste et directeur photo montréalais. Né dans une famille de militants pacifistes et féministes, il étudie en histoire et part l'enseigner au Nouveau-Brunswick. Après une projection de Golden Gloves de Gilles Groulx, il décide de tout quitter pour devenir cinéaste. Il a réalisé ou coréalisé plus d'une trentaine de films. En 2002, il a été honoré et nommé « Artiste pour la Paix » et en 2015, il a reçu le prestigieux prix Albert-Tessier. Il a également enseigné le cinéma à l'Université Concordia.