Ce contenu n'est pas disponible dans votre pays
Encore 14 jours
Bande annonce
Encore 14 jours

Au pays de la muraille enneigée

Cinéaste : Marilú Mallet Québec, 2014 PRODUCTION : Les Films de l'Atalante
95'
Espagnol, Français Anglais, Français

À propos de ce film

Résumé

Au pays de la muraille enneigée nous amène sur les routes du Chili d’aujourd’hui, mais aussi sur celles de la mémoire. Marilú Mallet a dû quitter le Chili en 1973, à la suite du coup d’État du général Pinochet, et sa vie a été marquée à jamais par cet événement. Cinéaste vivant au Québec depuis quarante ans, elle retourne dans le pays de son enfance afin d'enquêter sur ce lieu qu’elle ne connaît plus vraiment. Par le biais d'entrevues, d'images d'archives et de séquences de réflexion poétiques, le film pose une question universelle : comment peut-on définir l'identité, aujourd'hui?

L'avis de Tënk

La réponse à « Qui suis-je ? » ne peut être que narrative disait le philosophe Paul Ricoeur…

C’est à un pèlerinage intime porté par une narration sentie que nous convie la réalisatrice canado-chilienne Marilú Mallet avec ce film aménagé tel un carnet de voyage où s’alternent rencontres, réminiscences et découvertes. Cette quête identitaire très personnelle – et pourtant essentiellement altruiste – se déploie au fil des paysages et des gens qui peuplent son récit, dressant un portrait kaléidoscopique d’un territoire mythique, entre passé et présent.

Le voyage est accompagné des réflexions en voix-off de la cinéaste et d’une caméra subjective, aérienne et mobile, nous amenant sur les lieux significatifs de son Chili natal, pays qu’elle redécouvre par l’entremise de son histoire familiale et des trajectoires de vie d’anciennes connaissances et de nouvelles rencontres.

Un film qui répond à la nécessité fondamentale de faire récit pour mieux se comprendre.

Jason Burnham
Assistant à la programmation de Tënk.ca

Cinéaste

Marilú Mallet

Réalisatrice chevronnée, Marilú Mallet est reconnue à travers le monde. Née à Santiago au Chili, diplômée de la Faculté d'architecture de Santiago, elle a également complété un certificat d'études cinématographiques. Elle a effectué une maîtrise en histoire de l'art, puis un doctorat en études françaises au Québec.

Elle a fait ses premières réalisations à l'Office national du film du Canada. Son premier film de fiction, Il n'y a pas d'oubli, une coréalisation, a obtenu une mention en 1976 au Festival de Locarno, Suisse. Parmi ses films les plus connus figurent L'Évangile à Solentiname (1979), sur le poète nicaraguayen Ernesto Cardenal, Les Borges (1977), portrait anthropologique d'une famille portugaise vivant à Montréal. Journal inachevé (1983), documentaire-fiction à caractère autobiographique sur l'exil. Réalisé en 2004, son documentaire La Cueca Sola sur le coup d'État chilien lui a valu une nomination aux prix Gémeaux en 2005, le prix du public au Cine Las Americas International Film Festival d’Austin, Texas, et les mentions meilleur documentaire canadien et meilleure réalisatrice au Festival Hot Docs de Toronto. En 2013 au Festival international de cinéma de Valdivia, Chili, Marilú a reçu le Prix de la trajectoire pour l’ensemble de son œuvre. En 2014, elle finit son dernier film tourné au Chili, Au pays de la muraille enneigée.