Abonnez-vous
Encore 43 jours
Encore 43 jours

Au bout de mon âge

Cinéaste : Georges Dufaux Québec, 1975 PRODUCTION : ONF
85'
Français Anglais

À propos de ce film

Résumé

Ce film suit le lent et douloureux itinéraire d'un couple de personnes âgées dont les capacités, tant physiques que mentales, diminuent, et qui est confronté à une complexité de problèmes qui n'a rien d'unique. Un film plein d'émotions qui illustre par des images tendres et significatives alliées à des propos spontanés le long cheminement psychologique de deux êtres touchés par l'âge.

L'avis de Tënk

Ce documentaire a été assurément l’un des films les plus représentatifs du cinéma direct à l’ONF suite au film-culte Les Raquetteurs. Georges Dufaux a saisi pleinement cette opportunité qui était propre à cette nouvelle façon de faire (utilisation d’une caméra légère et de la Nagra) afin de dire sans agir, sans intervenir, pour ainsi rendre possible l’émergence de toutes possibilités : ici la fragilité et la vulnérabilité d’un couple au bout de leur âge, des êtres dont le récit est une véritable descente vers l’isolement et l’angoisse.

Film tourné sur 4 mois, Dufaux n’est jamais arrivé en temps de crise chez ce couple ayant vécu ensemble pendant 55 ans sans enfant. La crise s'est développée graduellement devant lui et sa petite équipe de tournage. Nous les voyons passer de l’espoir de vivre en résidence à la douloureuse réalité d’être séparés, faute d’obtenir un lieu d’accueil convenable.

Pierre Perrault a laissé entendre que ce film était l’un des plus émouvants et authentiques qu'il ait vu, ce qui, venant de lui, n’est pas peu dire. Gilles Carle, lors de la réalisation d’un montage d’archives pour commémorer les 50 ans de l’ONF, en a présenté un extrait comme « l’un des plus grandioses ayant été tourné au sein de cet organisme ».

Pour ma part, j’ai revu le film cette semaine. Il m’a bouleversé, mais choqué, parce que la question de la place de nos aînés dans notre société est un enjeu plus brûlant que jamais. Comme quoi notre système de santé stagne au Québec.

Christian Mathieu Fournier
Cinéaste

Cinéaste

Georges Dufaux

Georges Dufaux est sans contredit un des piliers du cinéma québécois et canadien. Né en France en 1927, il s'établit au Canada dans les années 50. Il entre à l'Office national du film en 1956 comme assistant à la caméra, puis passe à la réalisation dès le début des années 1960. Il tourne avec Jacques Godbout plusieurs courts métrages documentaires destinés à la télévision, dont Pour quelques arpents de neige, un film sur des immigrants fraîchement arrivés au Canada. Dans les années 1970, il questionne nos choix sociaux dans le domaine de la santé en réalisant notamment Au bout de mon âge, un long métrage documentaire empreint d’une grande humanité. Il laisse une œuvre imposante aussi riche que variée. Il a participé à plus de 130 films que ce soit comme directeur photo ou caméraman en plus de réaliser une quarantaine de documentaires.