Ce contenu n'est pas disponible dans votre pays
Ce film n'est plus
disponible dans
notre programmation
Bande annonce
Ce film n'est plus
disponible dans
notre programmation

Bègue

Cinéaste : Olivier Duval France, 2019 PRODUCTION : De films en aiguille
35'
Français

À propos de ce film

Résumé

Moi, bègue, je documente au jour le jour mes tentatives tragicomiques pour atteindre une certaine fluidité. En famille, en couple, avec des inconnus, tout autour le monde bégaie et moi avec. Enquêtant sur les causes de ce rapport tordu à la parole, je plonge dans l’abondant savoir lié au bégaiement, explore ma gorge, mon cerveau, mon histoire familiale, expérimente une foule de manières d’être pour tenter de devenir quelqu’un d’autre. Un parcours burlesque, où il se pourrait que pour tout un chacun, être « fluide » passe forcément par l’acceptation des blocages.

L'avis de Tënk

Dans ce court métrage audacieux, le réalisateur, afin de se défaire de son bégaiement, se lance une série de défis à lui-même. Il n’hésite pas à donner de sa personne pour se mettre en scène et tenter d’apprivoiser ce tumulte intérieur. Les situations provoquées, plus cocasses les unes que les autres, l’amènent à se mettre à nu avec beaucoup de sincérité et d’autodérision. Non sans un certain recul, il chemine, tâtonne, s’interroge, avec sa compagne comme interlocutrice privilégiée. C’est tout en justesse et humilité que le film se construit devant nos yeux et dévoile les méandres d’un parcours vers une libération tant recherchée. Ce documentaire témoigne d’un combat quotidien, celui du réalisateur, mais c’est aussi celui de ceux qui, comme lui, se retrouvent comme pris en otage dans leur propre corps.

Vonnick Ribéraud
Membre du jury Les films en route, comité d'abonné.e.s de Tënk.fr

Cinéaste

Olivier Duval

Né en 1987 à Paris, Olivier Duval intègre la Sorbonne puis l’ECAL (École cantonale d’art de Lausanne) en cinéma. En 2012, il scénarise et interprète son propre personnage dans "L’Amour bègue", primé par un Léopard d’argent à Locarno. Il travaille en parallèle en tant que scénariste, acteur et directeur de la photographie. En 2017, il signe son premier film comme réalisateur avec "Et j’ai voulu mettre mon père dans une camionnette", court métrage documentaire.