Ce contenu n'est pas disponible dans votre pays
Ce film est sorti de notre programmation
Retrouvez-le en location
Bande annonce
Encore 148 jours

Le saint des voyous

Cinéaste : Maïlys Audouze France, 2017 PRODUCTION : Ardèche Images Association
34'
Français Anglais

À propos de ce film

Résumé

À travers l’expérience d’enfermement en pénitencier pour enfants qu’a vécu son père entre l'âge de 15 et 18 ans, la réalisatrice questionne la résilience et la transmission.

L'avis de Tënk

Pour son court-métrage de fin d’étude au Master en création documentaire de Lussas, la cinéaste Maïlys Audouze choisit de revisiter un fragment fondateur de la vie d’ancien délinquant de son père.

Si derrière ce dialogue délié entre un père et sa fille se dessine peu à peu le récit d’une enfance violente et solitaire, le film s‘échappe soudain lorsque la réalisatrice choisit de révéler à son personnage une part inconnue de son passé.

D’un geste intime et spontané, Maïlys Audouze scelle dès lors un film d’une grande richesse sur la parole et la libération des maux. En organisant le retour de son père au pénitencier et en le confrontant à un des ses anciens tortionnaires, la cinéaste parvient à fédérer un spectateur jusqu’ici distant et faire naitre, avec justesse et sensibilité, un sentiment commun d’existence avec lui.

Terence Chotard
Cinéaste

Cinéaste

Maïlys Audouze

Maïlys Audouze est née à Paris en 1990. Après des études de langues, elle s'oriente vers le cinéma et obtient une licence et un master 1 en réalisation au département SATIS (Science, Art et Technique de l’Image et du Son) d'Aix-Marseille Université. Suite à une année de césure pour écrire un projet documentaire avec l’IRCAM (Institut de Recherche et Coordination Acoustique/Musique) toujours en cours de réalisation, elle a intégré le Master 2 Documentaire de création de Lussas en 2016. Le saint des voyous est son film de fin d’études.