Encore 46 jours

Carcasses

Cinéaste : Denis Côté Québec, 2009 PRODUCTION : nihilproductions
73'
Français Anglais

À propos de ce film

Résumé

Jean-Paul Colmor entasse depuis plus de 40 ans des centaines de carcasses d'automobiles sur son terrain au bout d'un rang. Plus qu'un recycleur et revendeur de pièces de toutes sortes, Colmor habite un lieu impensable, chargé de mémoire. Chaque jour, il revisite son terrain, trimballe la ferraille, recense ses pièces et autres joyaux rouillés. Puis un jour, des inconnus sortent du bois et investissent les lieux. Eux aussi, ils voudraient bien partager un peu de la solitude et de la marginalité excentrique de Jean-Paul.

L'avis de Tënk

À l’extérieur : un cimetière de trophées de ferraille. À l’intérieur : un columbarium de trouvailles dénichées par le professionnel du monde des puces et de la récupération : le collectionneur Jean-Paul Colmor. Les reliques de seconde vie et les ossatures de char font de son chez-soi une bibliothèque mémorielle sans mesure; une poésie matérielle des plus bigarrées. Embourbé et heureux dans son environnement baroque, Colmor récupère et renippe quotidiennement des vieux chars tout en s’adonnant à l’apprentissage de l’espagnol.

Réticent à toute forme de convention, Denis Côté exhibe et invente un monde où des protagonistes qu’il conçoit et nomme comme marginaux forment le noyau dur. Son film revêt une structure inhabituelle scindée en deux parties. D’abord un documentaire d’observation exclusivement tourné en plans fixes, et puis, en milieu de parcours, un virage abrupt et maîtrisé vers une trame narrative fictionnelle où les protagonistes des différentes marginalités, ces acteur.trice.s non professionnel.le.s qui en partie jouent, en partie sont, se rencontrent et luttent pour avoir leur place dans ce lieu poétique.

L’approche de la marginalité demande une série de considérations éthiques, mais aussi une réévaluation fondamentale de la notion : depuis quels yeux convient-il de raconter la marginalité d’une personne? Et puis qu’est-ce donc que la marginalité? Colmor, en ce qui le concerne, ne doute de rien: « C’est vrai que je suis fou, mais c’est agréable d’être fou dans ces conditions-là. »

Gabrielle Ouimet
Directrice artistique de Tënk

Cinéaste

Denis Côté

Denis Côté est né en 1973 au Nouveau-Brunswick. Il fonde Nihilproductions dans les années 1990 et tourne une quinzaine de courts métrages. Il a été journaliste et critique de cinéma avant de réaliser son premier long métrage Les États nordiques en 2005. Il signe Nos vies privées en 2007, puis Curling en 2010, qui remporte les honneurs au Festival de Locarno et est montré dans plus de 70 festivals. Plus récemment, il réalise Wilcox, un essai sans parole sur la liberté et l'errance, et Hygiène sociale, une comédie de situation radicale et décalée, tournée en pleine pandémie. Ses films, marqués par une forte recherche formelle et un vif esprit d'indépendance, ont été montrés dans des dizaines de manifestations cinématographiques.