Abonnez-vous
Ce film est sorti de notre programmation
Retrouvez-le en location
Bande annonce
Encore 1038 jours

Fifi hurle de joie

Cinéaste : Mitra Farahani France, États-Unis, 2013 PRODUCTION : Butimar Productions
98'
Persan Anglais, Français

À propos de ce film

Résumé

Bahman Mohassess est un peintre iranien exilé à Rome depuis 1954. Lorsque Mitra Farahani le retrouve dans sa chambre d'hôtel italienne, c'est un vieil homme, dandy solitaire, qui ne crée plus depuis longtemps. S'il accueille la visite de la caméra avec méfiance, la jeune cinéaste parvient peu à peu à l'amadouer. Le maître livre alors, avec tout l'humour et la spiritualité acerbe qui le caractérisent, le récit de sa vie, le rapport compliqué à son œuvre et à son pays qui l'a oublié.


Un choix des RIDM

L'avis de Tënk

Avec ce film, Mitra Farahani signe un objet cinématographique complexe et maîtrisé, dans lequel est constamment exposé le canevas qui accueille un geste créatif déployé dans une liberté inventive et ludique. La cinéaste dégage également, et judicieusement, l’espace nécessaire à Bahman Mohassess afin qu’il participe au chantier de cette œuvre. On découvre ainsi sous plusieurs facettes un artiste talentueux et fascinant aux propos souvent teintés d’une ironie et d’un humour doux-amer, parfois mordants et politiquement chargés, d’autres fois impertinents voire choquants. Loin du portrait banal, ce film d’une grande force artistique accumule les couches et les surprises, et parvient à rendre un puissant hommage à ce peintre exilé.

L'équipe de programmation des RIDM

Cinéaste

Mitra Farahani

Peintre et cinéaste, Mitra Farahani est née en Iran et travaille entre Téhéran et Paris. Après des études en art à Téhéran, elle intègre les Arts Décoratifs de Paris et réalise un premier film, Juste une femme, documentaire sur une transsexuelle prostituée à Téhéran. Le film remporte le prix spécial du jury au festival de Berlin en 2002. Suivront d’autres films qui poursuivent son exigeante interrogation sur les figures cardinales de la modernité en Iran. Notamment Tabous, documentaire poétique sur l’amour et la sexualité en Iran, ou Behjat Sadr : le temps suspendu autour de cette peintre majeure de la modernité iranienne. En 2013, sort en salles le film Fifi hurle de joie, un documentaire sur le peintre iranien exilé Bahman Mohassess que la réalisatrice a retrouvé à Rome en 2010.