Encore 39 jours

Les Indes galantes

Cinéaste : Clément Cogitore France, 2017 PRODUCTION : Les Films Pelléas
6'
Sans dialogue

À propos de ce film

Résumé

Clément Cogitore adapte une courte partie de l'opéra-ballet Les Indes galantes de Jean-Philippe Rameau, avec le concours d’un groupe de danseurs de Krump, et de trois chorégraphes : Bintou Dembele, Igor Caruge et Brahim Rachiki. Le Krump est une danse née dans les ghettos de Los Angeles dans les années 90. Sa naissance résulte des émeutes et de la répression policière brutale qui ont suivi le passage à tabac de Rodney King.

L'avis de Tënk

Ce film de moins de cinq minutes a connu du succès sur le net. Il faut dire que la musique de Jean-Philippe Rameau réinterprétée par des danseurs de Krump, dérivé ultra technique du hip-hop, dégage une énergie de révolte dingue. Ce qui est puissant, c’est la concordance des temps à trois siècles de distance. Ce qui se produit devant nous, grâce à Clément Cogitore, c’est le mariage de la musique baroque aristocratique et de cette danse née dans les ghettos noirs de Los Angeles en réaction à la répression policière. L'utilisation du plan-séquence offre un superbe moment d’exaltation et d’éloge de la résistance de l’art au passage du temps.

Jean-Marie Barbe
Producteur et co-fondateur des
États généraux du film documentaire de Lussas

Cinéaste

Clément Cogitore

Né en 1983 à Colmar, Clément Cogitore vit et travaille entre Paris et Strasbourg. Après des études à l’Ecole supérieure des arts décoratifs de Strasbourg, et au Fresnoy-Studio national des arts contemporains Cogitore développe une pratique à mi-chemin entre art contemporain et cinéma. Mêlant films, vidéos, installations et photographies son travail questionne les modalités de cohabitation des hommes avec leurs images. Il y est le plus souvent question de rituels, de mémoire collective, de figuration du sacré ainsi que d’une certaine idée de la perméabilité des mondes.

Ses films ont été sélectionnés dans de nombreux festivals internationaux (Cannes, Locarno, Lisbonne, Montréal…) et ont été récompensés à plusieurs reprises. Son travail a également été projeté et exposé dans de nombreux musées et centres d’art. En 2015, son premier long-métrage Ni le ciel, ni la terre a été récompensé par le Prix de la Fondation Gan au Festival de Cannes, salué par la critique et nommé pour le César du meilleur premier film. Pour célébrer son 350e anniversaire, l’Opéra national de Paris a confié à Clément Cogitore en 2019 la mise en scène de l’intégralité de l’opéra-ballet Les Indes galantes de Jean-Philippe Rameau.