Ce contenu n'est pas disponible dans votre pays
Encore 37 jours
Bande annonce
Encore 37 jours

Le fils de l’épicière, le maire, le village et le monde

Cinéaste : Claire Simon France, 2020 PRODUCTION : Petit à petit production
111'
Français Anglais

À propos de ce film

Résumé

À Lussas, dans le Sud de la France, un petit groupe s’est réuni dans l’ancienne épicerie du village. Parmi les champs de vignes et les cerisiers en fleur, l’entreprise qui se prépare là est toute singulière pour le monde rural : créer une plateforme ultra-moderne de diffusion de films documentaires sur internet.


En complément
Discussion avec la cinéaste Claire Simon et Jean-Marie Barbe:

L'avis de Tënk

Le plus récent long métrage de Claire Simon retrace les débuts de Tënk à Lussas, village de 1 100 habitant.e.s niché en Ardèche au sud-est de la France et lieu d’accueil d’une vibrante communauté documentaire. La cinéaste y suit les développements de la plateforme, alors dans ses premières années d'existence, et donne à comprendre tous les questionnements et les dilemmes qu'entraîne cette grande aventure... qui se poursuit maintenant au Québec!

Mais bien plus qu’une simple chronologie des événements, le film dépeint la complexité et la fragilité du milieu dans lequel ce projet a pris racine, un microcosme rural fascinant où deux sphères d’activité cohabitent : les agriculteurs (nourriture du corps) et les « imaginaïres » (nourriture de l’esprit). Sans nécessairement se croiser, ces deux secteurs essentiels nous révèlent ici toute leur pertinence, leur beauté et leur résilience face aux intempéries – économiques, relationnelles, météorologiques – qui les secouent.

Un film au plus près de la vie, qui nous pousse à rêver, à s’ouvrir aux possibles et à croire en la faculté de réinventer le monde, peu importe où l’on se trouve.

Jason Burnham
Assistant à la programmation de Tënk

Cinéaste

Claire Simon

Née à Londres, Claire Simon étudie l’ethnologie, l’arabe et le berbère. Elle apprend le cinéma par le biais du montage et tourne parallèlement des courts métrages de manière indépendante. Elle découvre la pratique du cinéma direct aux Ateliers Varan et réalise plusieurs films documentaires tels que Coûte que coûte (1995) et Récréations (1998), qui seront primés dans de nombreux festivals. Elle écrit et réalise ensuite trois longs métrages de fiction qui seront présentés lors de la Quinzaine des Réalisateurs à Cannes : Sinon oui (1997), Ça brûle (2006) et Les bureaux de Dieu (2008). Parmi ses films les plus récents, on trouve Gare du Nord (2013), présenté en première au Festival international du film de Locarno, Le bois dont les rêves sont faits (2015), Le Concours (2017) présenté en première à la Mostra de Venise et récompensé du prix du meilleur documentaire, ainsi que Premières solitudes (2018), présenté à la Berlinale. En 2019, elle réalise une série documentaire intitulée Le Village racontant l’aventure surprenante de Lussas, un « village documentaire » qui a vu naître la plateforme Tënk. Elle en sort également un long métrage : Le fils de l'épicière, le Maire, le Village et le Monde (2020). Le cinéma de Claire Simon s'amuse à brouiller les pistes entre documentaire et fiction. Elle traque le romanesque dans la vie réelle et insuffle du réel dans ses fictions.