Ce contenu n'est pas disponible dans votre pays
Encore 10 jours
Bande annonce
Encore 10 jours

Liberty Street Blues

Cinéaste : André Gladu Québec, 1988 PRODUCTION : ONF
77'
Anglais, Français Français

À propos de ce film

Résumé

Les multiples facettes du jazz de la Nouvelle-Orléans. À travers ses danseurs et ses musiciens de rue, ses fêtes et ses traditions, découvrez cette ville, vivant au son de courants musicaux qui sont encore aujourd'hui l'expression des valeurs et de l'identité du peuple noir.

L'avis de Tënk

Dans Liberty Street Blues, André Gladu poursuit sa quête des musiques et des sons du continent nord-américain. Dès les premières minutes du film, la voix off établit un parallèle entre La Nouvelle-Orléans et Montréal, couvrant ainsi le territoire, du nord au sud, qu'a toujours sondé le cinéaste dans sa filmographie. Dans les rues de cette grande ville louisianaise, Gladu et son équipe vont à l'écoute du jazz et du blues de ses quartiers noirs, saisissant avec brio l'état des lieux et l'ambiance festive et carnavalesque des parades musicales. En plus de filmer des musiciens professionnels, ils s'attardent aussi aux gens de la rue et à des vendeurs ambulants du vieux marché français. Que l'on soit au Québec ou en Louisiane, peu importe la couleur de la peau ou la langue que l'on parle, la musique, qu'il s'agisse de reels traditionnels ou de jazz, bâtit des solidarités et abolit les frontières et les distinctions entre les individus et les peuples. Elle nous ramène à ce qu'il y a de plus profondément humain et essentiel en nous. Voilà une des grandes leçons que l'on puisse tirer de l'oeuvre d'André Gladu.

Jean-Philippe Desrochers
Critique

Cinéaste

André Gladu

André Gladu, né en 1945, est un prolifique cinéaste québécois. Après des études en communication graphique à l’École des Beaux-arts de Montréal, puis au London College of Printing, en Angleterre, on le retrouve par la suite à New York, à la School of Visual Arts, puis à l’université Columbia, où il étudie en cinéma, radio et télévision.

Avec plus de 40 films à son actif, il reçoit en 2018 le prix Albert-Tessier, soulignant l'ensemble de son œuvre. André Gladu s'est intéressé entre autres aux traditions musicales populaires, à la prise de parole, à la peinture et à la poésie. Il a coréalisé avec Michel Brault, de 1974 à 1980, la série documentaire Le son des Français d'Amérique, inscrite au registre international Mémoire du monde de l'Unesco depuis 2017.