Ce contenu n'est pas disponible dans votre pays
Encore 52 jours
Bande annonce
Encore 52 jours

Maison du bonheur

Cinéaste : Sofia Bohdanowicz Canada, 2017 PRODUCTION : Sofia Bohdanowicz
62'
Français Anglais

À propos de ce film

Résumé

Le temps semble s’être arrêté dans l’appartement où Juliane Sellam, délicieuse septuagénaire amatrice d’astrologie, vit depuis plus de cinquante ans en plein cœur de Montmartre, à Paris. Dans ce bric-à-brac où chaque objet d’un charme désuet porte son lot de souvenirs, la coquette et pétillante dame effectue ses rituels quotidiens, de la préparation du café à celle des pâtisseries, des longues sessions de maquillage à l’arrosage de ses géraniums flamboyants. Sofia Bohdanowicz l’y filme en trente vignettes savamment agencées, dans un 16 mm granuleux lui aussi sorti d’un autre temps. En voix off, Juliane se raconte et Sofia s’interroge : comment rendre justice à son sujet ? Tirant son inspiration de Varda et Akerman, la réalisatrice nous offre une heure de pur bonheur, à l’image de son titre.

L'avis de Tënk

Ce n’est pas tout que d’être vieux; on peut également être heureux. Dans son film sucré et léger comme une - bonne - pâtisserie, Sofia Bohdanowicz nous présente un portrait des plus réjouissants d’une septuagénaire qui n’a rien de mortifère. Entourée de géraniums et d’hortensias colorés, multipliant les rituels quotidiens, Juliane nous donne une leçon de joie à prendre à tout âge; un véritable baume en ces temps difficiles. Tourné en pellicule 16 mm qui ajoute au charme suranné du personnage, ce film n’est pas pour autant dénué de profondeur. Une nostalgie douce, une présence et une attention aux détails, un chagrin d’enfance évoqué; la démarche de la réalisatrice est toute entière baignée d’une sensibilité aux aguets qui transforme ce qui l’entoure en poésie et en romanesque. Sofia Bohdanowicz s’intéresse et écoute depuis longtemps les aîné.e.s autour d’elle, et c’est ce regard admiratif, cette volonté réelle d’apprendre de l’autre, par-delà les générations, qui crée cette qualité de tendresse bienveillante qui contamine. Être vieux n’est pas tout; on peut déborder de vie et de présence et nicher à la maison du bonheur.

Naomie Décarie-Daigneault
Directrice artistique de Tënk.ca

Cinéaste

Sofia Bohdanowicz

Sofia Bohdanowicz est une réalisatrice torontoise. Elle a déjà vu son travail souligné à travers plusieurs rétrospectives : à Buenos Aires, Seattle, Bogota et Montréal. Son documentaire primé "Maison du bonheur" a été finaliste pour le Prix Rogers du meilleur film canadien. Son troisième film "MS Slavic 7", coréalisé avec l'actrice Deragh Campbell, a été lancé à la Berlinale et a connu une visibilité internationale. Elle travaille présentement à son quatrième long métrage.