Abonnez-vous
Ce film est sorti de notre programmation
Retrouvez-le en location
Bande annonce
Encore 65 jours

Il treno va a Mosca

Cinéastes : Michele Manzolini , Federico Ferrone Royaume-Uni, Italie, 2013 PRODUCTION : Kiné Doc
68'
Italien Anglais, Français

À propos de ce film

Résumé

Il treno va a Mosca (Le train pour Moscou) raconte la fin d'une époque et la fin d'un rêve à travers les yeux de Sauro Ravaglia, cinéaste amateur, coiffeur et communiste. Sauro et ses amis rêvent d'un monde de paix, de fraternité et d'égalité: ils rêvent de l'Union soviétique. Une opportunité unique se présente lorsqu'ils ont la chance d'assister au Festival mondial de la jeunesse socialiste à Moscou. Sauro et ses amis s'arment d'une caméra 8 mm pour filmer leur grand voyage. Mais que se passe-t-il quand la réalité ne correspond pas à l'utopie ?

L'avis de Tënk

Federico Ferrone et Michele Manzolini nous font voyager dans le temps à travers un rêve, celui du socialisme, et un train qui nous conduit tout droit vers ce rêve fait de révolutions pour l'égalité et de luttes de libération. À travers des images et des documents sonores délavés, conservés aux Archives nationales des films de famille - Home Movies à Bologne, et habilement montés par Sara Fgaier, la narration, confiée à la voix off du protagoniste Sauro, se transforme bientôt en une amère prise de conscience, d'abord personnelle puis collective : l'effondrement d'un système de valeurs qui avait nourri les espoirs de toute une génération dans l'après-guerre. Le contraste entre l'enchantement et l'égarement est le cœur battant d'un film qui nous parle de l'effritement d'un idéal dans le choc, à la fois conceptuel et visuel, entre la réalité et les images de célébration de la puissante machine de propagande du communisme soviétique.

Claudia Maci
Directrice de l’organisation du Festival dei Popoli

Cinéastes

Michele Manzolini

Michele Manzolini est né en 1980 à Sondrio, en Italie. Il a étudié la sémiotique à l'université de Bologne et a poursuivi ses études universitaires à Minho, au Portugal, et à Rio de Janeiro. Il s'est associé à Francesco Ragazzi et Federico Ferrone pour réaliser le documentaire Merica (2007), puis a réalisé le documentaire The Enemy Within (2008) pour la télévision. Il s'est ensuite à nouveau associé à Ferrone pour Il Treno va a Mosca (2013). Leur long métrage commun Once More Upon the Breach (2019) a été sélectionné dans la section Sconfini du 76e Festival international du film de Venise.




Federico Ferrone

Federico Ferrone (1981) a étudié l'histoire à l'université de Bologne et les sciences politiques à Paris. Il a co-réalisé les documentaires Banliyö - Banlieue (2004), Merica (2007) et The Enemy Within (2009). Son film Il Treno va a Mosca (2013) a été sélectionné, entre autres, dans la compétition principale du Festival du film de Turin et dans la compétition documentaire du FIF de Karlovy Vary. Il a également coproduit le film Anita de Luca Magi (2012), sélectionné au Festival du film de Turin et à Doclisboa. En 2011, l'UNESCO lui a décerné le titre de Jeune artiste pour le dialogue interculturel entre les mondes arabe et occidental pour ses films sur l'immigration, les banlieues et la contribution des communautés immigrées à la culture d'un pays. Son dernier film Once More Upon the Breach (2019), coréalisé avec Michele Manzolini, a été sélectionné à la 76e édition du Festival international du film de Venise.