Ce contenu n'est pas disponible dans votre pays
Encore 24 jours
Bande annonce
Encore 24 jours

Duras - Godard

Cinéaste : Jean-Daniel Verhaeghe France, 1987 PRODUCTION : INA
62'
Français

À propos de ce film

Résumé

Le 2 décembre 1987, Jean-Luc Godard rend visite à Marguerite Duras à son domicile parisien. Cette rencontre établit un dialogue autour de la création artistique à travers l'écriture et la réalisation cinématographique.

L'avis de Tënk

Que s’est-il passé dans l’appartement de la rue Saint-Benoît le 2 décembre 1987 ? À quoi assiste-t-on au juste ? Qui a suscité cette rencontre ? Godard ou Duras ? Un tiers absent et un tantinet voyeur (et nous avec) ? Le sentiment est d’arriver au milieu d’une conversation entamée il y a des lustres, pleine de sous-entendus, de références implicites, d’amitié usée et d’allusions pudiques. Le « dire » est pourtant au centre de l’échange et Duras semble vouloir « faire rendre les armes » à Godard. C’est qu’au fond il s’agit bien d’une rencontre monstrueuse. Duras et Godard. L’Écriture et le Cinéma. L’homme et la femme. Qui peut « dire » ? Que peut-on dire ? Duras cogne, Godard esquive – le combat n’aura pas lieu. Le dernier mot au Suisse, qui s’en sort d’une formule : « On ne peut pas se parler et la télévision peut montrer ça. » Il a raison. Le film soulève une question supplémentaire, somme toute bouleversante : avec qui parle-t-on quand on est Duras ou Godard ?

Arnaud Lambert
Réalisateur

Cinéaste

Jean-Daniel Verhaeghe

Jean-Daniel Verhaeghe est un réalisateur et écrivain français, né en 1944. Réalisateur de télévision avant tout, il est essentiellement connu pour ses adaptations d’œuvres de la littérature : "Bouvard et Pécuchet", "Le Rouge et le Noir", "Sans famille", "Les Thibault", "Le Père Goriot", etc. En 1991, son téléfilm "La Controverse de Valladolid" fut très remarqué. Il a également réalisé plusieurs adaptations d’œuvres de Guy de Maupassant pour France 2. Pour cette même chaîne, il a raconté la vie de Jean Jaurès dans "Jaurès, naissance d'un géant", puis de Robert Badinter dans "L'abolition", avant de consacrer un téléfilm à George Sand et à Pablo Picasso. Pour le cinéma, il a signé une adaptation du livre "Le Grand Meaulnes" sortie en 2006. Il a publié, en 2002, un premier roman, "Un goût du secret", aux éditions du Rocher, puis un deuxième, "Le jeu de l'absence".