Ce contenu n'est pas disponible dans votre pays
Encore 15 jours
Bande annonce
Encore 15 jours

Petit Dieter doit voler

Cinéaste : Werner Herzog Allemagne, France, Royaume-Uni, 1997 PRODUCTION : Werner Herzog Filmproduktion, ZDF, BBC
74'
Anglais Anglais, Français

À propos de ce film

Résumé

Alors que son rêve d'enfant était d'être pilote d'avion, Dieter Dengler raconte à la première personne son extraordinaire histoire : celle d'un vétéran du Viêt Nam, abattu en plein vol, fait prisonnier et torturé, qui échafaude un plan pour s'évader avec ses co-détenus.

L'avis de Tënk

Werner Herzog a toujours raconté de manière obsessionnelle le destin héroïque d'individus excentriques et hors du commun. Le vol - le défi de la gravité par les humains - a toujours été dans ses films un motif très riche et la métaphore la plus claire de son cinéma. Pour Herzog l'art est plus vrai que la vie et la caméra ne doit jamais voler bas. Il a ainsi souvent brouillé la distinction conventionnelle entre fiction et documentaire : Petit Dieter doit voler ne fait pas exception. Herzog a mis en scène et reconstitué, avec peu de moyens, les souvenirs de Dieter Dengler : il a inventé des motifs significatifs et suggéré à son personnage certaines images qui renforcent l'efficacité émotionnelle et les valeurs narratives de l'histoire vraie, sans violer les faits essentiels. Archives et affabulation, documents et scènes rejouées ne sont pas en contradiction ici. Il faut de l'art pour transformer l'expérience de quelqu'un d'autre en la nôtre.

Federico Rossin
Historien du cinéma, programmateur indépendant

Cinéaste

Werner Herzog

Werner Herzog est né à Munich en 1942 et a grandi dans un village de montagne isolé en Bavière. Au cours de sa jeunesse, il a beaucoup voyagé et a étudié l'histoire, la littérature allemande et la musique à Munich et à l'Université de Pittsburgh. Il réalise son premier film en 1961 à l'âge de 19 ans et co-signe le manifeste d'Oberhausen qui lancera le nouveau cinéma allemand. Cette mouvance prônait un cinéma plaçant la critique sociale et la politique au cœur du travail des cinéastes de même qu'une indépendance sur le plan financier permettant une totale liberté créative. Herzog obtient la reconnaissance internationale en 1972 avec Aguirre, la colère de Dieu, où il fustige la folie impérialiste et les dérives de l’idée de chef. Les films de Herzog se déroulent généralement dans des paysages distincts et inconnus et sont imprégnés de mysticisme. Excessifs et marginaux, ces qualificatifs décrivent aussi bien les personnages de ses oeuvres que ses tournages qui se transforment souvent en de véritables épopées. Au cours de sa carrière, il a produit, écrit et réalisé plus de soixante longs métrages de fiction et documentaires, tels que Nosferatu (1978), Fitzcarraldo (1982), Leçons de ténèbre (1992), Petit Dieter doit voler (1997), Grizzly Man (2005), La grotte des rêves perdus (2010) et Into the Abyss (2011). Werner Herzog a aussi publié plus d'une douzaine de livres de prose et dirigé autant d'opéras. Il vit à Munich et à Los Angeles.