Ce contenu n'est pas disponible dans votre pays
Encore 37 jours
Bande annonce
Encore 37 jours

Entre la mer et l'eau douce

Cinéaste : Michel Brault Québec, 1967 PRODUCTION : Coopératio
85'
Français

À propos de ce film

Résumé

Un jeune artiste quitte la Côte-Nord pour s'établir à Montréal. Il y obtient du succès et finit par se produire à la Place des Arts. Entre-temps, il tombe amoureux d'une serveuse de restaurant.

Inspiré de la vie du chansonnier et interprète principal du film Claude Gauthier.

L'avis de Tënk

Claude est un chansonnier. Comme le Québec de l'époque, il se cherche. Coincé entre tradition et modernité, comme les marsouins du Saint-Laurent, aperçus par Cartier : « blancs comme neige sans aucune tache [...] en fort grand nombre dedans ledit fleuve qui vivent entre la mer et l'eaule doulce ». Dans la naïveté de l'époque, les Québécois sont blancs et sans tache, appelant encore les autochtones « des indiens » et maudissant les immigrants qui volent les jobs. Mais les mains dans la saleté de la ville, les deux pieds décimés, le coeur déraciné, à la fois envoûté par les sirènes de la modernité et maudissant la fin de l'insouciance. C'est le temps d'entrer dans la vie, de se salir au monde, de revendiquer son existence même dans le froid de l'hiver quand on partage un lit avec son frère. Brault signale la fin des innocences. Claude chante son pays perdu. Geneviève s'est fait avoir, mais ne pleure pas longtemps. Le coeur s'endurcit entre la mer et l'eau douce. Est-ce que se doter d'un pays aurait suffi à alléger la peine ?

Naomie Décarie-Daigneault
Directrice artistique de Tënk

Cinéaste

Michel Brault

Michel Brault (1928-2013) est un directeur de la photographie, un réalisateur et un producteur québécois. Il est considéré comme l'un des plus grands cinéastes du cinéma direct, le premier à faire une esthétique de la caméra à l'épaule, pratique aujourd'hui incontournable. Dans les années 1960, Michel Brault est un pont entre le Québec et la Nouvelle Vague française, notamment grâce à sa collaboration avec Jean Rouch, montrant en Europe les acquis alors récents du cinéma direct.

Il est de la plupart des œuvres phares du cinéma direct à l'ONF, notamment Les Raquetteurs (1958), La Lutte (1961), Pour la suite du monde de Pierre Perrault (1963). Il signe également Les Ordres, film incontournable sur la crise d'Octobre survenue au Québec en octobre 1970 et qui lui a valu le prix de la mise en scène lors du Festival de Cannes 1975.