Encore 25 jours

Genèse d'un repas

Cinéaste : Luc Moullet France, 1978 PRODUCTION : Luc Moullet
112'
Français

À propos de ce film

Résumé

S’interrogeant sur la provenance de ce qu’il mange, Luc Moullet remonte les circuits économiques du thon, de l’œuf et de la banane. Un documentaire qui dénonce de façon imparable l’exploitation des pays en voie de développement par les pays occidentaux.

L'avis de Tënk

Une véritable enquête à la manière de Luc Moullet, très sérieuse, avec une légère pointe de fantaisie, et une fausse naïveté suffisante pour confondre la mauvaise foi de certains de ses interlocuteurs. On est en 1978 et le film dresse un inventaire exhaustif et vertigineux – a posteriori d’autant plus – de la mondialisation en cours. Comment le commerce et l’exploitation des travailleurs gardent-ils des traces d’un système colonial ? La démonstration est précise et implacable et le caractère précurseur du film est absolument stupéfiant.

Pascale Paulat et Christophe Postic
Co-directeur.trice.s artistiques
États généraux du film documentaire

Cinéaste

Luc Moullet

Né en 1937 et cinéphile dès son plus jeune âge, Luc Moullet entre aux Cahiers du Cinéma à 18 ans aux côtés de Truffaut, Rivette, Godard, Chabrol et Rohmer. Il réalise ses premiers films en 1960. À partir de 1966, il devient acteur en même temps que producteur (de ses propres films, mais aussi de Jean Eustache et de Marguerite Duras). À ce jour, il a signé 38 films de tous formats et de tous genres (comédie, aventure, western, film érotique, journal intime, road-movie, documentaire, film policier...). Tous sont reliés par un fil d’Ariane, tendu de bout en bout : le comique. Présenté comme le seul cinéaste burlesque de la Nouvelle Vague, il lui suffit de poser son regard sur l’humanité et la société qui l’entourent pour en révéler les travers. Le cinéma compte beaucoup d’historiens, mais peu de géographes : Luc Moullet en est un. Originaire des Alpes du Sud, il n’a jamais cessé de filmer les reliefs.