Encore 11 jours

La rivière cachée

Cinéaste : Jean-François Lesage Québec, 2017 PRODUCTION : Les films de l'autre
75'
Français Anglais

À propos de ce film

Résumé

Au cœur d’une forêt profonde, coule une rivière. Sur ses berges, des hommes et des femmes se confient. Dans ce lieu reculé, propice à la réflexion, ils se questionnent sur ce qu’il faut pour atteindre la paix intérieure, supposent l’importance de transmettre quelque chose aux générations futures, réalisent que la fusion amoureuse est un idéal impossible. Alors que le soleil décline derrière les montagnes, les baigneurs s’avouent amèrement le cul-de-sac de certains rêves, mais trouvent encore du sens dans la contemplation de la nature, des étoiles et de la lune.


À lire en complément
Un entretien avec le cinéaste Jean-François Lesage
pour Panorama-Cinéma

L'avis de Tënk

L’image des flots obnubile dès les premiers instants, comme hypnotique pour les yeux qui cherchent à pénétrer la surface de la rivière pour en scruter les profondeurs. Des visiteuses et visiteurs s’infiltrent tout naturellement entre les rochers, entre les arbres, entre les remous, flouant la dichotomie entre nature et culture. Des gens qui nous apparaissent en binôme, en trinôme, en famille; des gens en quête de sens, d’autres qui l’ont déjà trouvé, certains qui nagent à contre-courant une bière à la main, et puis d’autres qui pêchent. Il y a deux Sisyphe qui essaient de rouler un VTT jusqu’au haut de la montagne et comme de fait, ce n’est pas si facile. Une série d’habitant.es temporaires du lieu qui, chacun.e à leur manière, pigent dans leurs expériences individuelles pour en faire ressortir des bribes d’universel et font ainsi écho à l’infinité de la nature qui les entoure, puissante, zen, dangereuse, intemporelle, mais surtout stable dans toute sa mouvance.

Gabrielle Ouimet
Directrice artistique de Tënk

Cinéaste

Jean-François Lesage

Après des études de droit, Jean-François Lesage fait ses débuts comme journaliste pour la télévision de Radio-Canada en Alberta et en Colombie-Britannique. À la fin des années 90, tout bascule : bouleversé par la découverte du cinéma chinois, il s’envole vers Pékin. Il y vivra six ans et y réalisera son premier documentaire de création, Une nuit en Chine (2004), puis avec son frère Philippe Lesage, Comment savoir si les petits poissons sont heureux ? (2009). De retour à Montréal, il réalise Conte du Mile End (2013), film de clôture de Visions du Réel en 2014, puis Un amour d’été (2015), Grand prix de la compétition nationale longs métrages des RIDM. Suivent La rivière cachée (2017), Prix spécial du jury de la compétition nationale longs métrages des RIDM et son sixième film, Prière pour une mitaine perdue (2020), Prix du meilleur long métrage canadien à Hot Docs.