Ce contenu n'est pas disponible dans votre pays
Encore 42 jours
Bande annonce
Encore 42 jours

Vers la tendresse

Cinéaste : Alice Diop Belgique, France, 2015 PRODUCTION : SRAB FILMS
40'
Français

À propos de ce film

Résumé

Ce film est une exploration intime du territoire masculin d’une cité de banlieue. En suivant l’errance d’une bande de jeunes hommes, nous arpentons un univers où les corps féminins ne sont plus que des silhouettes fantomatiques et virtuelles. Les déambulations des personnages nous mènent à l’intérieur de lieux quotidiens (salle de sport, hall d’immeuble, stationnement d’un centre commercial, appartement squatté) où nous traquerons la mise en scène de leur virilité, tandis qu’en voix off, des récits intimes dévoilent sans fard la part insoupçonnée de leurs histoires et de leurs personnalités.

L'avis de Tënk

« Au cours d’un atelier sur le thème de l’amour, j’ai rencontré quatre jeunes hommes tous originaires de Seine Saint-Denis. J’ai enregistré nos conversations. J’ai eu envie de faire de ces voix un film. »

Il y a les confessions de Régis, Rachid, Patrick et Anis. Il y a la voix d’Alice Diop, qui questionne, interroge, écoute. Il y a les corps de jeunes hommes qu’elle a filmés, des jeunes qui traînent devant chez elle, et dont elle a voulu suivre les errances. Et en filigrane, il y a la question de la parole.

Alors qu’on se questionne sur la légitimité de certaines postures artistiques - comment parler de situations avec lesquelles nous entretenons un rapport de pouvoir inéquitable - Alice Diop nous ramène à l’essentiel. Comment parler quand la langue nous fourche et que les mots nous échappent? Comment parler de l’amour, ce concept de « Blanc », quand nos parents n’ont pas pu le montrer? Comment connaître la tendresse quand la langue des copains nous interdit de la nommer? Avec la pudeur de celle qui connaît l’étendue des blessures, Alice Diop nous donne accès à une intimité rare et ouvre une zone de parole salvatrice.

Naomie Décarie-Daigneault
Directrice artistique de Tënk.ca

Cinéaste

Alice Diop

Alice Diop est née en 1979 à Aulnay-sous-Bois, dans une famille sénégalaise. Elle est l'auteure de plusieurs documentaires dans lesquels elle porte un regard neuf, tant sociologique que cinématographique, sur le quartier de son enfance, sur la diversité, sur l'immigration. Son cinéma s'intéresse à ceux que l'on ne voit pas, en vue de combattre les idées reçues. Les six films qu'elle a réalisés sont : La Tour du monde (2005), Clichy pour l'exemple (2005), Les Sénégalaises et la Sénégauloise (2007), La mort de Danton(2011), La permanence (2016) - Prix de la compétition française au festival Cinéma du Réel en 2016 - et Vers la tendresse (2016) - César 2017 du Meilleur court métrage.