Ce contenu n'est pas disponible dans votre pays
Encore 22 jours
Bande annonce
Encore 22 jours

Waseskun

Cinéaste : Steve Patry Musique originale : Serge Nakauchi Pelletier Québec, 2016 PRODUCTION : ONF
81'
Anglais, Français Français

À propos de ce film

Résumé

Une plongée au cœur de Waseskun, un établissement de réinsertion pour hommes autochtones au passé criminel. Un regard empathique dénué de naïveté qui décrit sans tabou la complexe reconstruction d’hommes en lutte contre eux-mêmes. À Waseskun, la guérison passe par la spiritualité et par une réappropriation de l’identité et de la culture ancestrale. Une chronique sensible à propos de rescapés de l’enfer social et familial qui ont pris la difficile décision de lutter pour réintégrer la société.

Rendez-Vous Québec Cinéma, 2017

L'avis de Tënk

Alors que près d'un détenu sur trois au Canada est autochtone, métis ou inuit, bien qu'ils ne représentent que 5% de la population. Alors que le mouvement de protestation provoqué par le différend opposant la communauté des Wet’suwet’en au gazoduc Coastal GasLink s'étend à tout le Canada et que la couverture médiatique ignore éhontément les causes, préférant alimenter stéréotypes et animosité. Alors que 56 communautés autochtones canadiennes n'ont toujours pas accès à l'eau potable. Alors que le premier ministre pleure en public les injustices commises auprès des Premières Nations et, en privé, attaque en justice des communautés. Alors que cette liste pourrait s'étirer, interminable, pour cartographier des siècles d'infamie et de racisme... Eh bien, à Tënk, nous répondons bien humblement par l'art et vous offrons ce magnifique film de Steve Patry. Certes, nous ne réglerons rien, mais nous recevrons la parole - blessée, enfouie, bouleversante - de ces hommes. Puis nous parlerons à notre tour pour que le silence soit levé, enfin.

Naomie Décarie-Daigneault
Cinéaste et responsable artistique de Tënk.ca

Cinéaste

Steve Patry

Steve Patry est un réalisateur documentaire dont les œuvres ont une profonde visée sociale et humaine. Après des études en cinéma, il participe à la fondation de Funambules Médias, une coopérative de travail en cinéma documentaire, au sein de laquelle il réalise plusieurs reportages à caractère sociopolitique. Fruit de trois ans de travail, son premier long métrage documentaire, "De prisons en prisons" (2014), reçoit une mention spéciale du jury aux RIDM et une nomination au prix Jutra du meilleur long métrage documentaire. Nominé pour le meilleur long métrage documentaire aux prix Écrans canadiens, "Waseskun" (2017) raconte le quotidien d’un établissement de détention alternatif pour hommes autochtones. Il termine actuellement son troisième long métrage qui abordera la thématique de l’itinérance.