Ce contenu n'est pas disponible dans votre pays
Encore 36 jours
Bande annonce
Encore 36 jours

Sans vous, sans moi

Cinéaste : Adèle Shaykhulova France, Russie, 2020 PRODUCTION : Adèle Shaykhulova
21'
Français, Russe Anglais, Français

À propos de ce film

Résumé

Petite, j’ai quitté la Russie pour la France avec ma mère, laissant mon père et le reste de ma famille. Ne pouvant rentrer qu’une fois par an, je ne les vois que par vidéo. Je commence à filmer nos conversations, en cachette. Un jour, j’apprends que Sonia, ma cousine, a un cancer. La distance qui nous sépare est plus grande que jamais. Comment être avec vous, avec toi, qui n’es plus là ?


Prix Tënk - Visions du Réel 2020

L'avis de Tënk

Pour combler la distance qui la sépare de sa famille, la réalisatrice enregistre leurs conversations vidéo. Dans ce film, les relations et les émotions sont en permanence portées par les outils numériques, qui brouillent les frontières entre présence et absence. Si les vidéos d’enfance étaient filmées pour immortaliser un présent partagé, aujourd’hui les images ne semblent exister que pour pallier au manque. Ainsi, la mort passe mais les images demeurent. Elles restent en tête comme une musique lancinante : l’air qu’on chante pour l’anniversaire du grand-père, la voix qu’on imite pour ne pas oublier, le générique de la série qu’on regardait ensemble. Un film émouvant qui sous une apparente simplicité parvient à nous parler d'amour, de famille et de deuil de manière très contemporaine, c'est-à-dire dans un monde où, en étant partout, peut-être est-on un peu nulle part…

Jérémie Jorrand
Responsable de l'éditorial et de la programmation de Tënk.fr

Cinéaste

Adèle Shaykhulova

Née en Russie en 1993, Adèle Shaykhulova a immigré en France à l'âge de 12 ans. Elle complète un master en réalisation à l'université Paris 8, et y tourne Adieu Athènes, son film de fin d’études. Par la suite, elle réalise Sans vous, sans moi (2020), documentaire réalisé avec un téléphone portable et des images d’archives. Le film est sélectionné à Visions du Réel où il reçoit le Prix Tënk. Depuis septembre 2020, Adèle poursuit ses études à la Fémis en réalisation et prépare parallèlement un prochain court-métrage documentaire, Être là.