Abonnez-vous
Ce film est sorti de notre programmation
Retrouvez-le en location
Bande annonce
Encore 66 jours

Jaeborn, numéro par numéro

Cinéaste : Roger Gariépy Québec, 2019 PRODUCTION : Roger Gariépy
22'
Allemand, Anglais, Français, Japonais Anglais, Français

À propos de ce film

Résumé

En mars 2015, trois tableaux de Matt Jaeborn sont mis aux enchères chez Christies à Londres. Ces toiles ont de quoi surprendre : ce sont des peintures par numéros réalisées quand l’artiste était enfant. Le tryptique s’envole pour 14 millions de dollars. Qui se cache derrière cet achat insensé ? Les grands collectionneurs ? La mafia russe ? Le peintre lui-même ? Une enquête fascinante qui aborde sans compromis les dérives de l’art contemporain.

L'avis de Tënk

Matt Jaeborn, notre Bansky québécois. Et pourtant, qui le connait ? Cette étude de Roger Gariépy est mordante ! Le milieu de l’art contemporain est mis à mal avec doigté et précision. C’est tout le propre de la bonne comédie, celle qui fait mouche car elle connait le sujet et qu’elle sait sur quels boutons appuyer. Enquête, scandale, record, millions de dollars ; qui a dit que le monde pictural ne pouvait être excitant ? Les bons mots fusent et s’enchaînent dans ce film tonitruant qui nous fait faire le tour de la planète. Des millions de dollars pour des œuvres enfantines ? Ce n’est pas la première ni la dernière fois que la valeur spéculative de l’Art avec un grand A, celui officiel, canonisé par des institutions pratiquement autorégulées, est sujet à débat. Et c’est précisément parce que tout ceci est si futile que c’est si fascinant. La situation est-elle moins absurde que les millions que l’on octroie aux sportifs de haut niveau ? Poser la question, c’est y répondre. Le genre de film qui nous incite à faire des recherches, et qui récompensera les spectateurs les plus curieux.

Paul Landriau
Directeur de la programmation, Plein(s) Écran(s)

Cinéaste

Roger Gariépy

Né à Montréal en 1959, Roger Gariépy est diplômé de l'École cantonale d'art de Lausanne. En 2015, il décide qu’il réalisera un court métrage par année jusqu’à ce que mort s’en suive. [email protected] est son sixième.

Il compte en réaliser encore une bonne cinquantaine.