Ce contenu n'est pas disponible dans votre pays
Encore 30 jours
Bande annonce
Encore 30 jours

On The Way to The Sea

Cinéaste : Tao Gu Chine, Québec, 2010 PRODUCTION : GreenGround Productions
20'
Chinois Anglais, Français

À propos de ce film

Résumé

Le 12 mai 2008 survient le plus gros tremblement de terre de l’histoire de la Chine. Wenchuan, la ville natale du réalisateur, est dévastée. Un documentaire hybride sur la fragilité humaine.

Prix spécial du Jury
Festival du court métrage de Clermont-Ferrand 2011

L'avis de Tënk

L'auteur nous avertit dans le noir et le silence, citant Pouchkine : « Tout est un sacrifice pour ta mémoire. » Mémorial aux techniques mixtes, ce film n'est surtout pas un manifeste esthétique. L'auteur a réveillé la mer ! Modelant les images et les sons, il paie son tribut à la tragédie de la mémoire. Une vibration, un signal léger, un appel ? Trop tard ! La tempête arrive, cogne fort puis relâche un monde d'apparitions et d'évocations. Celui-ci disparaît dans la déferlante suivante et les alternances seront de plus en plus poignantes, broyant matières, distances et temporalités. Au plus fort de la détresse cependant, une incursion d'éléments musicaux se chargera d'accompagner le dernier reflux vers le silence du ressac. C'est le temps du recueillement, la mer dort.

François Waledisch
Ingénieur du son

Cinéaste

Tao Gu

Tao Gu est né à Wenchuan dans la province du Sichuan en Chine. Il a débuté son parcours artistique en 1998 dans une station de radio expérimentale en Chine, explorant par la suite différents médias. Entre 2004 et 2007, il a étudié la production cinématographique à l'Université Concordia, à Montréal. Les films qu’il a réalisés ont été montrés dans plus de soixante festivals de films et d’art à travers le monde, notamment au Festival international du film documentaire de Yamagata, au Sundance film Festival, au Festival international du film de Rotterdam ou au Festival international du film de Toronto. Ces films ont également été récompensés de nombreuses fois : Gu Tao a gagné le prix spécial du Jury au Festival international du court-métrage de Clermont-Ferrand, le prix du meilleur réalisateur au Festival Curta Cinema de Rio de Janeiro au Brésil et le Canadian Top 10 du Festival international du film de Toronto. En 2017, il réalise un long métrage documentaire, Comme un cheval fou, portrait d'un camarade d'enfance, couronné entre autres du Grand prix de la compétition nationale aux RIDM 2017.