Ce contenu n'est pas disponible dans votre pays
Encore 42 jours
Bande annonce
Encore 42 jours

No Time for Tomorrow

Cinéaste : Émilie Serri Québec, 2015 PRODUCTION : Émilie Serri
5'
Arabe Anglais, Français

À propos de ce film

Résumé

Comment s’inscrire dans une filiation en l’absence de référents directs à sa propre culture ? Comment s’identifier à une mémoire à partir du vécu, des souvenirs ou des images d’un autre ?

No Time for Tomorrow aborde ces questions par le truchement des notions d’altérité, de disparition et de mémoire en interaction avec l’histoire — intime et collective — et leur projection possible dans des espaces identitaires à la fois documentaires et imaginaires.

L'avis de Tënk

No Time for Tomorrow est un film de collage qui combine des images trouvées de la Syrie et des sons provenant de vieux films de famille. Par la mise en relation de ces deux éléments, Émilie Serri cherche à construire une sorte d'identité culturelle à distance. Les images se déploient dans un triptyque et échappent au temps, chacune étant une version d'elle-même, chacune possédant son propre potentiel. Mais rien n'est figé et les images glissent. Nous bégayons, nous butons, nous réexaminons. Le temps s'est enfoncé dans le passé et la patrie est si loin. Comment construire un présent à partir du passé ? Comment construire un demain à partir d'images déjà disparues ?

Benjamin Taylor
Réalisateur et programmateur, VISIONS
Membre fondateur de La lumière collective

Cinéaste

Émilie Serri

Née à Montréal, d’origine belgo-syrienne, Émilie Serri est cinéaste, auteure-compositrice et artiste visuelle. Son travail récent s’intéresse au potentiel performatif des archives et aux espaces cinématographiques qui permettent de les activer. Diplômée en journalisme puis en cinéma de Concordia, elle vient de terminer une maîtrise en arts visuels et médiatiques à l’UQAM. Distribués par la société de cinéma expérimental Light Cone à Paris, ses films ont circulé dans de nombreux festivals, tant au niveau national qu’international. Plus récemment, ses installations vidéos ont été montrées dans le circuit des galeries au Québec et à travers le Canada. En 2018, elle a remporté la prestigieuse bourse Bronfman en art contemporain et la bourse Talents en vue de Téléfilm Canada pour la production de son premier long métrage en développement.