Ce contenu n'est pas disponible dans votre pays
Encore 2 h
Bande annonce
Encore 2 h

Lettres à Max

Cinéaste : Éric Beaudelaire France, 2014 PRODUCTION : Poulet-Malassis
103'
Anglais, Russe Français

À propos de ce film

Résumé

« Cher Max,
   Es-tu là ?
   Éric »

Un film qui commence par une lettre qui n’aurait jamais dû parvenir à Max, ancien ministre des Affaires étrangères d’Abkhazie, pays souverain sur son territoire, mais sans réelle existence, car non reconnu.

L'avis de Tënk

Peu de gens ont entendu parler de la République d’Abkhazie, et seule une poignée d’États en reconnaît l’existence. Depuis sa sécession d’avec la Géorgie au début des années 1990, ce mini-pays du Caucase s’est doté de tous les attributs d’une nation – gouvernement, drapeau, hymne, armée – mais un geste simple comme l’envoi d’une lettre peut s’avérer impossible. La correspondance d’Éric Baudelaire avec Maxim Gvinjia, ministre des Affaires étrangères du pays, mêle lettres, enregistrements sonores et images prises lors de voyages en Abkhazie. Combinant ces différents médiums à l’intersection du réel et de l’imaginaire, l’auteur compose une réflexion complexe sur le paradoxe d’un État sans statut, et sur ses propres efforts en tant qu’artiste pour l’appréhender.

Charlotte Selb
Programmatrice

Cinéaste

Éric Beaudelaire

Éric Baudelaire, né à Salt Lake City en 1973, est un artiste et cinéaste. Sa pratique est ancrée dans un travail de recherche sur des sujets politiques, comme le périple de l’Armée rouge japonaise au Liban, que l'on retrouve dans deux de ses films : "L’Anabase de May et Fusako Shigenobu, Masao Adachi et 27 années sans images" (2011) et "The Ugly One" (2013). Il a également réalisé plusieurs travaux sur l’Abkhazie, un État non-reconnu dans le Caucase, dans son projet photographique "Les États imaginés" (2005) ou dans son film "Letters to Max" (2014). Sa plus récente œuvre, "Un film dramatique" (2019) est une cocréation avec 20 jeunes d'un groupe de cinéma en banlieue parisienne.

Cinéaste prolifique au talent reconnu, plusieurs de ses longs métrages ont été sélectionnés dans les plus prestigieux festivals : Locarno, Toronto, New York et Rotterdam. Il travaille également autour de la photographie, des estampes, des performances et des publications qu’il incorpore à des installations autour de ses films. Ses dernières expositions personnelles ont notamment eu lieu à l’automne 2017 au Centre Pompidou à Paris.