Ce contenu n'est pas disponible dans votre pays
Encore 8 jours
Bande annonce
Encore 8 jours

Inland Sea

Cinéaste : Kazuhiro Soda Japon, États-Unis, 2018 PRODUCTION : Laboratory X
122'
Japonais Anglais

À propos de ce film

Résumé

À l'âge de 86 ans, Wai-chan est un des derniers pêcheurs encore en activité d'un petit village situé sur les rives de la mer intérieure de Seto. Kumi-san, la commère du cru, se promène tous les jours le long de la côte. Alors que Koso-san, qui s'occupe seule du petit magasin de fruits de mer laissé par son mari décédé, fait le lien entre les villageois. Avec "Inland Sea", Kazuhiro Soda pointe sa caméra sur Ushimado, village qu'affectionnait l'immense Shohei Imamura qui y tourna "Pluie noire" et "Dr. Akagi". Il brosse un portait en noir et blanc, à la fois poétique, délicat et bouleversant, du crépuscule d'un monde sur le point de disparaître.

L'avis de Tënk

Déambulant avec sa compagne et productrice parmi la ville japonaise d’Ushimado - sorte de Brigadoon côtier figé dans un présent immémorial - le regard attentif et précieux de Kazuhiro Soda nous révèle un territoire hagard, peuplé de silhouettes sans âge qui s’activent avec grâce et énergie pour braver la marche d’un monde qui ne semble avancer que très loin d’eux.

Pêcheurs, travailleurs ambulants ou flâneurs désœuvrés, ils livrent sans filtre une existence brutale et poétique captée dans un somptueux noir et blanc numérique, exhortant le cinéaste à filmer leur monde voué à disparaitre, recueillir leur histoire, leur colère ou leur humeur une dernière fois.

Héritier du cinéma direct, Soda travaille toujours dans la durée. Arpenteur d’un quotidien dans les marges, il en saisit les tensions, enfouies, et les maux, hérités d’un ordre social de plus en plus défaillant.

Terence Chotard
Cinéaste

Cinéaste

Kazuhiro Soda

Kazuhiro Soda est un réalisateur et auteur japonais établi à New York depuis près de 30 ans. Il est connu pour sa méthode documentaire basée sur « dix commandements » qu'il observe scrupuleusement : ne pas faire de recherche, tenir soi-même la caméra, s'autofinancer, ne pas utiliser de voix-off ou d'intertitres, etc. Ce cadre lui permet de partir en tournage sans a priori et de faire ses découvertes sur le terrain par le biais de l'observation documentaire. Sa première œuvre notoire, "Campaign" (2007), a été lancée à la Berlinale et a connu un succès international. Soda a ensuite enchaîné avec six autres longs métrages, dont "Mental" (2008), ''Theatre 1'' and ''Theatre 2'' (2012) et "Oyster Factory" (2015).