Ce contenu n'est pas disponible dans votre pays
Encore 21 jours
Bande annonce
Encore 21 jours

Pea Soup

Cinéastes : Pierre Falardeau, Julien Poulin Québec, 1978 PRODUCTION : Vidéographe, Pierre Falardeau, Julien Poulin
96'
Français Anglais

À propos de ce film

Résumé

Pea Soup est une vidéo ethnographique sur la tribu québécoise. C'est un collage, un casse-tête où les sons et les images s'emboîtent les uns dans les autres et dessinent le portrait d'un peuple. Photographies, textes, scènes filmées dans divers endroits dont des usines, constituent la matière première de cette critique éclatée et virulente des différences sociales et culturelles du Québec. Enfin, c'est une vidéo sur les « pea soups » du monde entier.

L'avis de Tënk

Pea soup

Plat pour les dominés.

Ingrédients :

  • Deux jeunes cinéastes de 28 ans bravant les lieux de tournage

  • Tavernes d’hommes obnubilés par l’alcool du million

  • Stades et carnavals burlesques

  • Collage hybride d’un nouveau médium nommé vidéo

  • Archives à la volée

  • Appel à la liberté et la possibilité « de faire »

  • Quelques pousses pour le Confort et l’indifférence de Denys Arcand

  • Verve politique d’Un pays sans bon sens de Pierre Perrault




En 1978, Pea Soup, œuvre pamphlétaire portée par un message brave, brutal et carré, est passée inaperçue. Selon Julien Poulin, le peuple n’aimait pas se voir à l’écran tel qu’il était.

Alors, Poulin et Falardeau ont dû passer leur message par le rire : ils ont fait Elvis Gratton.

Et si, à l’époque, Pea soup avait connu un succès ? Le monstre Gratton aurait-il vu le jour... ?

Christian M. Fournier
Cinéaste

Cinéastes

Pierre Falardeau

Né à Montréal en 1946, Pierre Falardeau est rapidement devenu un des réalisateurs les plus en vue du cinéma et de la vidéo d'ici. Après des études en ethnologie, il est venu au cinéma par le documentaire, puis est passé à la fiction. Son franc-parler, ses prises de position politiques et sociales de même que ses montées contre le fédéralisme et l'exploitation coloniale des travailleurs ont fait de lui un intellectuel des plus colorés. S'étant à maintes reprises heurté au refus systématique des programmes d'aide cinématographique des gouvernements, son œuvre est synonyme de persévérance, de provocation et de dénonciation. En 1993, dans la suite logique de sa production vidéo, il fait circuler sous le manteau une vidéo manifeste tournée en 1985, Le temps des bouffons. Outre la série culte des Elvis Gratton, il a réalisé, entre autres, Le Party, Octobre et 15 février 1839. Pierre Falardeau est décédé en 2009.

Julien Poulin

Julien Poulin est né à Montréal en 1946. Comédien de formation et metteur en scène, il a joué au cinéma, notamment dans Le crime d'Ovide Plouffe, Le matou, Le party, Solo et L'oreille d'un sourd. Au petit écran, nous avons pu le voir dans Le temps d'une paix, Peau de banane, Les tisserands du pouvoir, Super sans plomb, Blanche, Scoop et Les machos. C'est avec À mort (1972), une oeuvre inachevée traitant du célèbre parc Belmont, qu'il pénètre dans l'univers de la création cinématographique. Travaillant avec son grand ami le réalisateur Pierre Falardeau, il coscénarise des oeuvres à portée sociale comme Le Magra (1975), À Force de courage (1977), Pea Soup (1978), Speak White (1980) et Elvis Gratton (1981 et 1984) dans lequel il tient également le rôle principal.