Ce contenu n'est pas disponible dans votre pays
Encore 35 jours
Bande annonce
Encore 35 jours

La maison

Cinéaste : Mali Arun France, 2019 PRODUCTION : The Kingdom
73'
Français Anglais

À propos de ce film

Résumé

« La maison accueille les vivants, les sages et les fous. Elle accueille la pluie, le vent. Sans juger, sans ranger les êtres dans des cases. Elle laisse les mauvaises herbes pousser et les murs s’écrouler. Cette maison m’a appris l’odeur du bois, de la rouille et de l’huile de moteur. Elle m’a fait entendre le chant du piano, des cordes de violoncelle, de Bach et de Gurdjieff. Elle m’a fait goûter au vivant et m’a offert des souvenirs qui me construisent toujours et encore, comme les briques de ma propre demeure. »

Mali Arun

L'avis de Tënk

Dans cette arche hors lieu, hors temps, demeure au travers des pièces laissées à elles-mêmes un homme mystérieux. Sa mission : révéler la splendeur d’une source d’eau qui jadis accueillait les Casanova et les Voltaire de ce monde pour s’y offrir une cure thermale. Mais voilà : Jacques doit déboucher le puits, en raison de la multinationale Nestlé qui l'exploitait et qui a fermé depuis cette maison perdue dans la forêt.

Un projet utopique où au fil des saisons, à travers maintes rénovations éphémères et improvisées, débarquent tour à tour des invités marginaux et touchés à l’âme, jouant de tous les instruments ; surtout ce magnifique piano qui ancre le film dans une profonde et absolue nostalgie, berçant et apaisant les souffrances et les colères des fêtards. Ici, tout est filmé sans message, sans jugement. La réalisatrice fait corps avec le récit. Elle narre et se présente, au fil de sa grossesse, dans plusieurs cadres, rendant le film intime et profond, une ode à la vie. Comme le dit si justement un personnage dans le film : « Il y a la vraie vie, il y a les choses que vivent les gens. Et ce n’est pas parce que tu les mets en image trois fois, bien montées, avec une jolie musique, que ça devient intéressant. Cet état du moment, la vraie vie, c’est ça qui est intéressant ».

Eh bien, Mali Arun a réussi ce pari en osant une approche délicate, respectueuse, sensible et sans ordre établi. Sans être un portrait d’une certaine réalité, elle a plutôt construit une œuvre personnelle, observant les désirs et les contradictions d’une communauté intemporelle, nous offrant par le fait même une réflexion sur l’art et son processus de création.

Christian M. Fournier
Cinéaste

Cinéaste

Mali Arun

Mali Arun est une artiste multidisciplinaire. À la suite de ses études aux Beaux-Arts de Paris, de Tianjin (Chine) et de Bruxelles (La Cambre), Mali Arun développe un travail situé entre la fiction, le cinéma documentaire et la vidéo d’art qui questionne à la fois les espaces en marges, en mouvements ou en conflits. Elle observe aussi le corps, ses géographies, ses désirs et ses contradictions. En 2019, son film La maison est présenté à Visions du Réel, où il est lauréat du Sesterce d’Or Canton de Vaud et Meilleur film de la compétition internationale Burning Lights. En 2020, elle montre son travail vidéo dans différents lieux, entre autres à Montréal (Centre Phi), Strasbourg (CEAAC) et en Suisse (Art Genève). Elle présentera une exposition personnelle au FOAM Museum à Amsterdam, Hollande, à l’automne prochain.