Ce contenu n'est pas disponible dans votre pays
Encore 17 jours
Bande annonce
Encore 17 jours

Step Across the Border

Cinéastes : Nicolas Humbert Werner Penzel Musique originale : Fred Frith Suisse, Allemagne, 1990 PRODUCTION : Balzli & Fahrer Filmproduktion
86'
Anglais Français

À propos de ce film

Résumé

Le compositeur britannique Fred Firth, né en 1949, a reçu une formation classique. Pourtant, c'est la guitare électrique qui a révélé sa virtuosité, sa fantaisie, son exceptionnelle capacité d'improvisation. Les rockers le prennent pour un jazzman, les jazzmen pour un rocker, et ses amis pour un homme libre, tout simplement. Frith, en effet, se joue des genres comme des frontières. Ce film le traque de Saint-Rémy-de-Provence à New York, en passant par Tokyo, Vérone, Leipzig, Londres, Zurich. À chaque étape correspond une rencontre, toujours révélatrice, souvent surprenante. Frith et ses improbables guitares possèdent le don de dialoguer avec le monde, qu'il soit humain ou tout simplement bruyant.

L'avis de Tënk

Tourné en 16 mm, dans un superbe noir et blanc, "Step Across the Border" permet d'entrer dans l'univers créatif de Fred Frith, figure importante de la musique expérimentale, et de la faune éclectique qui gravite autour de lui, dont le Québécois René Lussier et l'Américain John Zorn. On note aussi la présence à l’écran, de manière anonyme et brève, de deux artistes marquants du 20e siècle : le cinéaste Jonas Mekas et le photographe Robert Frank, tous deux Étatsuniens d'adoption et décédés en 2019.

Bien que le film ne s'articule pas autour de la parole de Frith, il est intéressant d'entendre le musicien - qui avait d'abord une formation en musique classique - évoquer sa découverte, fondamentale, du blues et parler de l'influence d'Henri Cartier-Bresson sur sa pensée. En parfaite adéquation avec leur sujet, les réalisateurs captent et magnifient divers sons par les moyens propres au cinéma. Grâce à un habile travail de montage visuel et sonore, certaines séquences du film prennent des allures de symphonie bruitiste mémorable.

Jean-Philippe Desrochers
Critique

Cinéastes

Nicolas Humbert

Nicolas Humbert, né en 1958, s’est d’abord inspiré du surréalisme français. Une influence que l’on retrouve dans ses premières œuvres, que ce soit ses films tournés en Super 8, ses écrits ou ses photographies. Il fait des études de cinéma à Munich et fonde avec Werner Penzel en 1987 la société de production CineNomad. Si avec "Step Across the Border" et "Middle of the Moment" Nicolas Humbert gagne ses lettres de noblesses en cinéma, ce moyen d'expression est loin d’être son seul intérêt, l’artiste étant aussi passionné de musique, de poésie et de peinture.

Werner Penzel

Werner Penzel est un réalisateur, poète et musicien allemand né en 1950. Dans les années 60, il s'intéresse d'abord à la musique et la poésie. La décennie 70 sera marquée par son investissement dans le théâtre - notamment avec la compagnie brésilienne Oficina -, ses études cinématographiques à Munich, et ses vagabondages de par le monde. Après la réalisation de plusieurs films, il fonde CineNomad en 1987 avec Nicolas Humbert : c’est de cette collaboration que naîtra "Step Across the Border" et "Middle of the Moment", films acclamés par la critique.